Brève Au Cour du Lait Mai 2007

Etude de l'incidence et de l'étiologie des infections intramammaires dans les troupeaux bovins laitiers en Angleterre et au Pays de Galles.

Cette étude rapporte une incidence moyenne des mammites cliniques de 47 cas/100 vaches par an sur la base des enregistrements sur carnet sanitaire. Cette incidence passe à 71 cas/vache par an sur la base des analyses bactériologiques. Aucun germe n'a été retrouvé dans plus d'un cas sur 4 de mammite clinique, tandis que Streptococcus uberis et Escherichia coli ont été les germes les plus fréquemment isolés lors de mammites cliniques. Aucun germe n'a été retrouvé dans presque 4 cas sur 10 de mammite subclinique, tandis que les staphylocoques coagulase négative, Streptococcus uberis et Corynebacterium spp ont été les germes les plus fréquemment isolés lors de mammites subcliniques.

 

L'objectif de cette étude était d'étudier l'incidence des mammites cliniques et subcliniques ainsi que les agents pathogènes impliqués dans un échantillon représentatif de troupeaux bovins laitiers en Angleterre et au Pays de Galles. Pour ce faire, 97 exploitations laitières adhérentes à l'équivalent du contrôle laitier ont été sélectionnées. Chaque éleveur a réalisé les prélèvements suivants :

  • Prélèvement aseptique de lait, avant tout traitement, sur les 5 premiers cas de mammites cliniques après le début de l'étude
  • Prélèvement aseptique de lait de quartiers de vaches avec une teneur en cellules somatiques >200 000 cell/mL au contrôle précédent. Les quartiers prélevés (2 au maximum) étaient sélectionnées sur la base d'un CMT (California Mastitis Test).

Dans le même temps, les éleveurs devaient enregistrer tous les évènements sanitaires survenant dans leur troupeau. Les prélèvements étaient congelés jusqu'à leur analyse au laboratoire où la détection et l'identification des germes en cause était réalisée de façon standardisée. L'incidence de mammites cliniques était calculée à partir des réponses fournies par les enregistrements des éleveurs ainsi qu'à partir du délai nécessaire à la survenue des 5 premiers prélèvements de mammites cliniques. Les 97 élevages finalement retenus possédaient en moyenne 136 vaches en lactation avec un taux cellulaire de tank moyen annuel de 194.000 cell/mL.

- L'incidence des mammites cliniques était de 47 cas/vache présente/an en se référant aux enregistrements sanitaires. Cette incidence était de 71 cas/vache présente/an sur la base des analyses effectuées au cours de l'étude (avec une répartition assez étendue) (Figure 1).
- La répartition des germes isolés des 480 échantillons de mammites cliniques est représentée en figure 2. Aucun germe n'a été retrouvé dans plus d'un cas sur 4 de mammite clinique, tandis que Streptococcus uberis et Escherichia coli ont été les germes les plus fréquemment isolés rappelant l'importance des germes d'environnement.
- La répartition des germes isolés des 464 échantillons de mammites subcliniques est représentée en figure 3.Aucun germe n'a été retrouvé dans presque 4 cas sur 10 de mammite subclinique, tandis que les staphylocoques coagulase négatives, Streptococcus uberis et Corynebacterium spp ont été les germes les plus fréquemment isolés. A noter cependant que 8,5 % des pathogènes isolés lors de mammites subcliniques étaient des bactéries à Gram négatif. Ceci conduit l'auteur à préconiser l'utilisation de produits intramammaires à large spectre pour les vaches à forte numération cellulaire.

Ces résultats confirment également que le calcul de l'incidence sur la seule base des enregistrements sanitaires sous évalue surement l'incidence réelle des infections intrammamaires.

Figure 1. Répartition des incidences de mammites cliniques

mammites cliniques


Figure 2. Fréquence des germes isolés de cas de mammites cliniques (lors de mise en évidence d'un agent pathogène).

germes isoles


Figure 3. Fréquence des germes isolés de cas de mammites subcliniques (lors de mise en évidence d'un agent pathogène)

germes isoles subcliniques

Référence :

Bradley et al.: Survey of the incidence and aetiology of mastitis on dairy farms in England and Wales. The Veterinary Record (2007) 160 : 253-258.