Brève Au Coeur du Lait
Decembre 2012

 

Quel est le lien entre l´iode ingéré dans la ration, les pratiques de trempage sur les concentrations en iode retrouvées dans le lait des vaches laitières ?

L´objectif de cette étude menée au Canada était d´évaluer l´impact des apports en iode dans la ration, et celui des applications d´iode sur les trayons, aussi bien en pré qu´en post-trempage sur les concentrations en iode retrouvées dans le lait de vaches laitières.

Pour ce faire, deux expérimentations ont été menées au sein d´une ferme expérimentale.

Au sein de la première expérience, c´est l´effet des apports d´iode dans la ration ainsi que les pratiques de post-trempage qui ont été étudiés. Dans la deuxième étude, c´est l´effet des pratiques de préparation des trayons qui a été investigué (tableau 1).

 

Tableau 1. Résumé des expérimentations

 

Expérimentation 1 (Design 3x3)

Expérimentation 2

Objectif

Lien Iode ration / Iode lait

Lien Iode via post-trempage / Iode Lait

Lien Iode en pré-trempage / Iode lait

Lots de « traitement »

3 possibilités

  • 0,3 mg I/kg MS (apport faible)
  • 0.6 mg I/kg MS (apport modéré, recommandé)
  • 0.9 mg I/kg MS (apport élevé)

3 possibilités

  • Post-trempage des trayons avec une solution de  chlorexidine
  • Post-trempage des trayons avec une solution à 1% d’iode
  • Spray des trayons en post-traite avec une  solution à 1% d’iode

4 possibilités

  • Absence de prétrempage
  • Solution de prétrempage à 0.5% iode et nettoyage complet des trayons
  • Préparation avec solution de post-trempage à 1% Iode plus nettoyage complet des trayons
  • Solution de prétrempage à  1% iode et nettoyage incomplet des trayons

Période avant chaque essai (2 semaines)

Ration sans complément.

Produit de trempage sans iode

Ration identique avant après traitement et absence de produit d’hygiène du trayon contenant de l’iode

Avant essai

Teneur Iode lait : 241.2 +/- 5.8 µg/kg (151-341) : forte variabilité inter-individuelle des vaches quant à leur capacité à exporter l’iode dans le lait

Il en ressort :
Pour la première expérimentation :

  • Aucune relation entre le statut en iode des vaches et leur production laitière, leur rang et stade de lactation, leur statut physiologique, et la teneur du lait en CCS, TP et TB
  • Une augmentation linéaire de la teneur en Iode du lait au fur et à mesure qu´on augmente les apports d´iode dans la ration
    • Teneur moyenne en iode du lait lorsque apport faible dans la ration : 301 µg/kg
    • Teneur moyenne en iode du lait sur apport modéré : 414 µg/kg
    • Teneur moyenne en iode du lait sur apport élevé dans la ration : 482 µg/kg
  • Une augmentation de la teneur en iode du lait uniquement pour les vaches dont les trayons étaient sprayés, quelle que soit la ration
    • Teneur moyenne en iode du lait sur trayons « chlorexidine » : 246 µg/kg
    • Teneur moyenne en iode du lait sur trayons trempés Iode 1% : 295 µg/kg
    • Teneur moyenne en iode du lait sur trayons sprayés Iode 1% : 655 µg/kg
  • Enfin, 227 vaches parmi les 512 avaient une note d´état corporel <2.75 à 70 jours post-partum (pp)

Pour la deuxième expérimentation :

  • Des teneurs en iode du lait augmentant significativement dès qu´un produit à base d´Iode est appliqué en avant traite et ce surtout lors d´utilisation de produit de post-trempage ou de nettoyage incomplet
    • Teneur moyenne en iode du lait sur trayons non préparés : 164 µg/kg
    • Teneur moyenne en iode du lait sur trayons Solution prétrempage 0.5% iode et nettoyage complet : 189 µg/kg : effet minime
    • Teneur moyenne en iode du lait sur trayons avec préparation avec solution de post-trempage 1% Iode plus nettoyage complet : 218 µg/kg
    • Teneur moyenne en iode du lait sur trayons avec solution prétrempage 1% iode et nettoyage incomplet : 252 µg/kg
 

Au final, les résultats de cette étude confirment que pour éviter des concentrations « anormalement élevées » (c´est à dire > 400 µg/kg) dans le lait, les apports alimentaires doivent être particulièrement contrôlés. De même il semble que l´application de solutions iodées sur les trayons par application en spray doive être évitée. L´utilisation de solution de pré-trempage à base d´iode peut être pratiquée si la totalité du produit est bien éliminée avant la pose des manchons.

 

Référence :
Borucki-Castro S.I., Berthiaume R., Robichaud A., Lacasse P.
Effects of iodine intake and teat-dipping practices on milk iodine concentrations in dairy cows- Journal of Dairy Science, 2012, (95):213-220.