Brève Au Coeur du Lait
Decèmbre 2013

 

Quelle est l´association entre la concentration en cellules somatiques (CCS) et le score de locomotion chez les vaches laitières?

L´objectif de cette étude menée au Royaume-Uni était d´étudier l´association entre la concentration en cellules somatiques du lait et les boiteries, mesurée à travers un score de locomotion.

Pour ce faire, les auteurs de l´étude ont utilisé des données obtenues sur 1397 vaches issues de 7 troupeaux des Midlands, ces troupeaux étant d´une taille au moins supérieure à 100 vaches. Au sein de chaque troupeau, les données de CCS mensuelles étaient disponibles. L´auteur de l´étude a réalisé une évaluation de la locomotion des vaches mensuellement, dans les 10 jours suivant chaque contrôle laitier, et ce, durant 12 mois. Chaque vache s´est ainsi vue assignée un score de locomotion de 0 à 3:

  0: locomotion normale (seulement 1,7% des observations correspondaient à ce score qui a ensuite été fusionné avec le score 1).

  1: locomotion imparfaite: anomalie de la locomotion sans membre atteint clairement identifié.

  2: locomotion affectée - boiterie: modification de la démarche, dos voussé, report de poids sur différents membres.

  3: boiterie sévère.

L´association entre la CCS et le score de locomotion a été analysée en prenant en compte la corrélation existante entre 2 comptages cellulaires consécutifs. Les auteurs ont décrit les résultats par ferme en tenant compte le stade de lactation, la parité des vaches, la saison et la production laitière déterminée lors du contrôle laitier.

Au final, il ressort que:

         Les données de 11141 mesures concomitantes de boiteries et de CCS ont pu être analysées.

         Les résultats concernant l´association entre CCS et boiterie n´étaient significatifs que dans deux troupeaux et dans des directions opposées. Ainsi, en comparaison à la moyenne des CCS des vaches au score de locomotion 1:

o   Dans une ferme, les vaches avec un score de locomotion 2 avaient une moyenne géométrique de CCS supérieure de 28 000 cell/mL

o   Dans une autre ferme, les vaches avec un score de locomotion de 2 avaient une moyenne géométrique de CCS inférieure de 30 000 cell/mL.

         Les vaches passant en 6 mois d´un score 1 à 3 avaient une moyenne géométrique de CCS inférieure de 16 000 cell/mL en comparaison aux vaches gardant un score 1 sur 6 mois.

         Les auteurs de l´étude ont peu d´hypothèses pour expliquer l´association ainsi trouvée (score de locomotion plus élevé en lien avec une CCS plus faible):

o   Ils avancent le fait que les vaches hautes productrices sont plus à risque de boiterie et ont un effet dilution pour les cellules somatiques du fait de leur production.

o   Une autre explication proposée serait que les vaches boiteuses resteraient plus longtemps debout et donc l´extrémité du trayon serait moins exposée aux germes pathogènes présents sur la zone de couchage.

o   Les auteurs de l´étude indiquent qu´il pourrait y avoir un conflit potentiel entre les mesures préconisées dans le cadre d´un plan de maîtrise des mammites et le risque de boiterie, en soulignant que le fait d´empêcher les vaches de se coucher durant au moins 30 minutes après la traite pourrait avoir un effet négatif sur le plan locomoteur et le risque de boiterie.

Au final, il ressort de cette étude que la relation entre boiteries et CCS était non systématique et spécifique à chaque troupeau. Cependant, l´observation faite sur les moindres CCS de vaches présentant un score de locomotion détérioré interpelle etconforte l´importance d´une nécessaire individualisation de l´approche sanitaire en élevage et des mesures à préconiser dans l´élaboration de plans de maîtrise des maladies.

Référence :
Résumé Article "Association between somatic cell count and serial locomotion score assessments in UK dairy herds"
Archer S.C., Green M.J., Madouasse A., Huxley J.N. Journal of Dairy Science, 2011, (94):4383-4388.