Brève Au Coeur du Lait Novembre 2011

Performances laitières et de reproduction comparées des élevages laitiers suédois « bio » et « conventionnels ».

 

L’objectif de cette étude menée en Suède était de comparer les productions laitières, les critères de santé mammaire et les performances de reproduction d’élevages en « agriculture biologique » et d’autres en « agriculture conventionnelle ».

Parmi les éléments ayant justifié la mise en place de l’étude, il y avait :

  • le postulat d’un risque plus élevé de balance énergétique des vaches conduites en système « bio », du fait d’un niveau génétique comparable à celui des vaches conduites en « conventionnel » et d’une alimentation plus économe en concentrés
  • la prise en compte d’une moindre utilisation de médicaments vétérinaires en « bio » et de différences de conduite des animaux selon les systèmes.

Pour conduire leur étude, les auteurs ont recensé les données de production laitière et concentrations en cellules somatiques ainsi que les performances de reproduction (taux de réussite en première IA notamment) de 40 élevages (20 bio vs 20 conventionnels, de 58 et 60 vaches en moyenne respectivement). Les données des carnets sanitaires ont également été comparées. Le temps de survenue de cas éventuels de mammites ainsi que le temps nécessaire pour développer une gestation ont été modélisées par méthode d’analyse de survie

Performances laitières
CritèresLactationMédiane 'Conventionnels' N=1031 Médiane 'bio' N=1298
Production laitière (kg/j)12927
 23733
 33835
Concentrations en cellules somatiques individuelles (CCS) (cell/mL)13650045000
 25350073000
 3 et +83500123500
Délai d’apparition de la première mammite post vêlage (jours)Lactation 14859
 26234
 3 et +6847
Intervalle vêlage-vêlage (jours)1386389
 2383387
 3 et +381384
Mammites09221101
 193179
 21515
 3 et +13
Interventions en lien avec la reproduction010011280
 12918
 200
 3 et +10
Parésies partérales09931229
 13869
 200
 3 et +00
Cétoses010251296
 162
 200
 3 et +00
Autres09871233
 13759
 276
 3 et +00

Conformément à d’autres études antérieures, la production laitièère a été trouvée significativement plus faible dans les élevages en « agriculture biologique ».

Sur les critères de la santé mammaire, aucune différence significative liée au mode d’élevage n’a été mise en évidence sur le nombre d’animaux traités pour mammites (10% en « conventionnel » vs 15% en « bio » ni sur les niveaux de concentrations en cellules somatiques, même si les résultats étaient supérieurs en « bio », quel que soit le rang de lactation des vaches. Il faut noter que dans les deux groupes les résultats en matière de santé mammaire ont été très bons (à noter qu’en Suède, le règlement « bio » ne met pas en avant des médecines alternatives mais double le temps d’attente lait pour les animaux traités avec les médicaments « conventionnels »).

Concernant les performances de reproduction, les taux de réussite en première IA n’étaient pas significativement différents. Seul différait l’intervalle vêlage-vêlage mais surement du fait d’un délai volontaire de mise à la reproduction plus tardif.

Au final, dans l’échantillon investigué par les auteurs de cette étude, si la production laitière était significativement plus faible dans les troupeaux en agriculture biologique qu’en conventionnel, aucune différence significative n’a été trouvée concernant les critères santé mammaire et performances de reproduction.

 

Référence :
Fall N., Emmanuelson U. :Milk yield, udder health and reproductive performance in Swedish organic and conventional dairy herds. - Journal of Dairy Research, 2009, 79:402-410.