Bréve Au Coeur du Lait
Juin 2013

 

Quel est l’impact des mammites sur la rentabilité des exploitations laitières irlandaises ?

L’objectif de cette étude menée en Irlande était d’étudier, pour différents niveaux de concentration en cellules somatiques (CCS) du lait de tank, l’impact économique des mammites.

Pour ce faire, les auteurs de cette étude se sont basés sur 4 sources de données différentes, regroupant au final les données de plusieurs dizaines d’élevage. Afin d’estimer les coûts et pertes liées aux mammites, les auteurs ont utilisé un modèle de simulation développé en 2004 (modèle basé sur le principe du budget partiel, à savoir la décomposition pour une modification de situation mammites des coûts et charges en plus et en moins par rapport à la situation initiale).

Les auteurs ont formulé des hypothèses concernant les pratiques de traitement et les taux de guérison selon les données disponibles. Les différentes composantes de l’impact économique prises en compte étaient :

- les pertes de production laitière,
- les réformes,
- les coûts de traitement des mammites cliniques et subcliniques,
- les frais d’interventions vétérinaires,
- le lait écarté (résidus ou CCS)
- et les pénalités liées à des défauts de qualité du lait.

Les auteurs ont pris comme référence une CCS de lait de tank ≤ 100 000 cellules/mL, et ont simulé l’impact économique de quatre situations « dégradées » par rapport à cette référence,  à savoir des CCS de lait de tank situées entre 100 et 200 000 cellules/mL, entre 200 et 300 000 cellules/mL, entre 300 et 400 000 cellules/mL et à plus de 400 000 cellules/mL pour un élevage « standard » disposant de 40 hectares (environ 100 vaches et autour de 520 000 kg de lait de lait livré).

Au final, les résultats principaux sont résumés dans le tableau suivant.

Tableau :Impact économique des mammites selon différents scénarii de CCS de lait de tank

Composante physique ou économique

<100 000 cell/ml

100-200

200-300

300-400

>400 000 cell/mL

Nombre de vaches vêlant

94

96

99

100

101

Lait livré en kg

532 122

524 614

518 834

516 198

513 596

% de renouvellement

19

20

24

26

28

Coût de remplacement (€)

25 550

28 371

34 721

37 709

40 709

Vente vaches  de réforme (€)

6 990

7 822

9 711

10 602

11 497

Matières solides (MP+MG) / vache (kg)

411

397

382

376

370

 

Recettes lait (€)

148 843

146 717

144 550

141 279

138 573

Recette « animaux » (€)

43 304

44 900

47 792

49 153

50 519

Total recettes (€)

192 147

191 617

192 342

190 431

189 091

 

Coût total (€)

161 085

164 994

172 749

173 536

177 343

Coût/kg lait (cts/kg)

30.3

31.5

33.3

33.6

34.5

 

Bénéfice net (€)

31 532

26 771

19 661

16 936

11 748


On note :

  • Une baisse des recettes liées à la diminution progressive des livraisons de lait au fur et à mesure de l’augmentation des CCS du lait de tank et une élévation des recettes provenant des ventes d’animaux (du fait des réformes)
  • Une augmentation des coûts et pertes au fur et à mesure de l’élévation des CCS lait de tank
  • Et donc logiquement, au final, un bénéfice moindre dans les situations dégradées en termes de mammite.
 

Au final, les auteurs de cette étude confirment l’impact économique majeur des mammites avec un bénéfice net passant de 31k€ à 12k€ (-60%) lorsque la CCS de tank passe de 100 à 400 cellules/mL. En sachant que la situation moyenne en termes de CCS tank en Irlande était de plus de 250 000 cellules/mL en 2004, les résultats de cette étude laissent espérer des marges financières de progrès aux éleveurs. Cette analyse est pertinente dans l’optique de développer un outil « coût des mammites » destiné à motiver ainsi les éleveurs à mieux appréhender leur situation et l’intérêt des mesures de lutte. .

 

Référence :
U. Geary, N. Lopez-Villalobos, N. Begley, F. McCoy, B. O’Brien, L.O’Grady, L. Shalloo
Estimating the effect of mastitis on the profitability of Irish dairy farms - Journal of Dairy Science, 2012, (95) :3662-3673.