Brève Au Coeur du Lait
Avril 2012

SPECIAL IMPACT SANTE MAMMAIRE

 

Y-a-t-il un effet d´une augmentation de la concentration en cellules somatiques (CCS) au moment de la première insémination sur son taux de réussite ?

L´objectif de cette étude menée en Israël était d´étudier l´effet d´une infection intra-mammaire au moment de la première insémination sur le taux de conception. Pour ce faire, les auteurs ont utilisé les données issues de plus de 287 000 premières IA en provenance de plus de 151 000 vaches primipares et multipares appartenant á 222 troupeaux, sur une période de 7 ans. Pour chaque animal étaient disponibles : la date d´IA et les concentrations en cellules somatiques sur toute la lactation. Les vaches atteintes d´affections utérines et locomotrices enregistrées par les éleveurs et vétérinaires ont été inclues dans l´étude afin d´étudier l´association éventuelle de ces troubles avec les infections intra-mammaires.

Le seuil de 150 000 cellules /mL a été retenu pour qualifier l´état sanitaire de la mamelle. Ainsi, en se basant sur cette valeur, les auteurs ont distingué différents groupes de vaches selon l´évolution des CCS avant et après la 1ère IA :

  • Vaches saines : CCS < 150 000 cell/mL sur chacun des 2 contrôles précédant et celui suivant la 1ère IA (plus de 178 000 1ères IA)
  • Vaches « guéries » : au moins un des 2 CCS > 150 000 cell/mL avant 1ère IA et CCS < 150 000 après 1ère IA (plus de 42 000 1ères IA)
  • Vaches « incidentes » : CCS < 150 000 cell/mL sur chacun des 2 contrôles précédant la 1ère IA et > 150 000 après 1ère IA (près de 20 000 1ères IA)
  • Vaches « chroniquement infectées »: un contrôle au moins > 150 000 cell/mL avant 1ère IA et le contrôle post 1ère IA > 150 000 (plus de 46 000 1ères IA)

Le diagnostic de gestation était effectué par palpation transrectale 40 á 60 j post-IA. Le taux de conception était analysé par régression linéaire selon le statut de la vache en termes de santé mammaire.

Il en ressort que :

  • un taux de conception moyen (%) pour les vaches saines de 39.4+/- 0.1
  • un taux de conception diminué pour les vaches infectées ou l´ayant été
    • Taux de conception moyen des vaches guéries (%): 36.6 +/- 0.2
    • Taux de conception moyen des vaches incidentes (%):32.9 +/- 0.3
    • Taux de conception moyen des vaches chroniquement infectées (%): 31.5 +/-0.2.
  • Le taux de conception des vaches chroniquement infectées était d´autant plus affecté que la CCS était élevée (abaissement respectif de 14.1, 14.5 et 20.5% selon que l´élévation des CCS était légère (150-400 x106), modérée (450x106)ou forte (>106 cell/mL). Dans ce dernier cas, le taux de conception moyen chutait á 29.7%.

    Une simple élévation des CCS (>106 cell/mL) avait un effet néfaste sur le taux de conception lorsque cette élévation survenait moins de 10 jours avant l´IA (diminution du taux de conception de 23.6%) mais se révélait sans effet s´il intervenait plus tôt.

    Lorsque l´élévation des CCS (>106 cell/mL) survenait dans les 30 jours suivant la 1ère IA, le taux de conception baissait de 23%.

    Les troubles sanitaires (utérins surtout) impactaient également négativement le taux de conception, de mˆme que la saison (résultats moins bons en hiver et printemps).

 

Au final, les résultats de cette étude rapportent qu´une élévation de la concentration en cellules somatiques (CCS), mˆme modérée au moment ou autour du moment de la première insémination impacte négativement le taux de conception, et ce d´autant plus que l´élévation est forte (jusqu´á 23% de réduction) et proche du moment de l´insémination. L´origine de cet impact sur la fertilité trouve probablement son origine dans les mécanismes inflammatoires liés á l´infection intra-mammaire (libération de cytokines, interleukines et PGF2α). Avant insémination, une infection intra-mammaire pourrait perturber la sécrétion de LH, bloquer ou retarder le pic préovulatoire de LH. Autour de l´IA, une infection intra-mammaire pourrait affecter la maturation des oocytes et la fécondation. Après l´IA, une mammite pourrait interférer avec la formation et la régression du corps jaune, la sécrétion de progestérone, les fonctions de l´endomètre et le développement embryonnaire.

 

Référence :
Lavon Y., Ezra E., Leitner G., Wolfenson D.
Association of conception rate with pattern and level of somatic cell count elevation relative to time of insemination in dairy cows - Journal of Dairy Science, 2011, (94):4538-4545