Brève Au Coeur du Lait
Mars 2012

 

Quelle est la pharmacocinétique de la cefquinome administrée en intra-mammaire dans la mamelle de vaches saines ou atteintes de mammites ?

L´objectif de cette étude menée en Italie était de comparer la distribution de la cefquinome administrée en intra-mammaire au sein des quartiers de vaches saines ou atteintes d´infection intra-mammaires. C´est un point essentiel, car s´il est connu que l´efficacité des bétalactames en intra-mammaire puisse être optimisée en maintenant le plus longtemps possible la concentration de l´antibiotique sur le site de l´infection au-delà des CMI (temps de contact utile ou TCU), il faut aussi souligner que les données pharmacocinétiques classiquement produites dans un dossier d´évaluation d´intramammaires sont établies sur des quartiers sains.

Pour ce faire, 12 vaches laitières frisonnes issues d´un élevage de 114 vaches laitières (prévalence d´infection à S. aureus de 40%), en première et deuxième lactation et entre 50 et 150 jours de lactation ont été sélectionnées. Le statut sain ou infecté des quartiers a été déterminé selon les recommandations du National Mastitis Council (analyses bactériologiques révélant la présence ou l´absence de S. aureus) et classés en quartiers sains (S, n=24), infectés (I, n=13) et suspects (S, n=11). Un quartier suspect correspond à un quartier sain d´une vache laitière infectée dans un autre quartier.

Les souches de S. aureus isolées des quartiers de 19 vaches de ce troupeau ont été sélectionnées pour déterminer la concentration minimale inhibitrice (CMI).

Après la traite et une désinfection soignée des trayons, les 12 vaches ont fait l´objet du traitement suivant : pour chaque quartier, 3 administrations intra-thélique de seringues intra-mammaires contenant chacune 75 mg de sulfate de cefquinome, espacées de 12 heures (soit 300 mg de cefquinome par animal 3 fois à 12 heures d´intervalle).

Les dosages plasmatiques de cefquinome (afin de juger le taux de transfert du lait vers le sang) ont été réalisés par méthode chromatographique à partir de prélèvements récoltés après chaque administration (A0 = moment de l´administration) à A+2h, A+4h, A+8h, A+12h et après le dernier traitement à A+24h, A+36h et A+48h. Les dosages de cefquinome dans le lait ont été aussi effectués par HPLC à partir de prélèvements récoltés après la dernière insertion (T) à T+2h, T+8h, T+12h puis toutes les 12 heures jusqu´à la 10ème traite après fin du traitement. Pour chaque quartier a été ensuite calculé le temps pendant lequel la concentration de cefquinome obtenue était au dessus des CMI.

Il en ressort que :

  • L´absorption systémique de la cefquinome (passage du lait vers le sang) était négligeable (concentration maximale obtenue de 0.09+-0.02 µg/mL)
  • La CMI90 de la cefquinome sur les souches de S. aureus isolées était de 0.24 µg/mL
  • La cefquinome a été détectée jusque 108h après fin du traitement dans les quartiers sains et infectés
  • Une moindre chance pour les vaches avec une CCS > 200 000 c/mL avant traitement à présenter une réduction de leur CCS après traitement
  • D´un point de vue statistique, la persistance de la cefquinome au dessus de la CMI de S. aureus était comparable au sein des quartiers sains (54h+/-34), infectés (42h+/-18) ou suspects (43h+/-16) et de durée théoriquement suffisante pour lutter efficacement contre S. aureus
  • A la fin du traitement, tous les quartiers infectés traités étaient redevenus négatifs en bactériologie confortant l´efficacité attendue compte-tenu de la pharmacocinétique observée

 

Au final, il ressort de cette étude que la période au cours de laquelle les concentrations en cefquinome sont au-dessus des CMI pour Staphylococcus aureus (voire même par extension aux autres bactéries compte-tenu des CMI connues) est identique quel que soit le statut du quartier, sain ou infecté. La durée observée au dessus des CMI avec les posologies recommandée assure théoriquement une efficacité optimale.

 

Référence :
Zonca A., Gallo M., Locatelli C., Carli S., Moroni P., Villa R., Cagnardi P
Cefquinome sulphate beahavior after intramammary administration in healthy and infected cows - Journal of Dairy Science, 2011, (94): 3455-3461.