Brève Au Coeur du Lait Mars 2011

Les veaux nés de mères détectées excrétrices fécales de Mycobacterium avium susbsp paratuberculosis (Map) excrètent ils eux-mêmes dans les fèces de Map  durant leur première semaine de vie?

Les veaux sont considérés comme la population la plus vulnérable/sensible à l’infection par Map. La contamination est censée se dérouler le plus souvent durant les premiers mois de vie, une certaine forme de résistance se développant par la suite. En plus des voies de contamination in-utero et orale stricte (via les Map contenues dans le lait et/ou le colostrum), la voie de contamination majeure des jeunes veaux est la voie oro-fécale, soit du fait d’une propreté défaillante du pis lors de la tétée du veau, soit via une contamination de l’environnement par les adultes excréteurs. En conséquence de quoi, les mesures hygiéniques les plus classiquement mises en œuvre consistent (du moins en troupeaux laitiers) à déparer le plus tôt possible les veaux de leurs mères en général et du troupeau adulte potentiellement excréteur en particulier.

 

 Toutefois, des études récentes ont mis en évidence la possibilité d’une excrétion fécale, bien que limitée dans le temps, des veaux suite à leur exposition (forcée et contrôlée) à une certaine quantité de Map. De ce fait, l’efficacité potentielle d’une séparation précoce des veaux des adultes pourrait s’avérer insuffisante, certains veaux pouvant constituer pour leurs congénères une source potentielle de contamination.
Dans ce contexte, l’objectif de cette étude menée aux USA était de détecter la présence éventuelle d’une excrétion fécale de Map par des jeunes veaux selon qu’ils étaient nés de mères reconnues concomitamment excrétrices fécales ou non par coproculture.
Pour ce faire, au sein d’un troupeau avec un historique ancien de paratuberculose (situation endémique) d’environ 580 vaches, le statut excréteur potentiel des mères a été évalué à partir d’un prélèvement fécal (10 g environ, analysé par coproculture) dans les 72 heures précédant le vêlage. Les veaux étaient laissés après la naissance une heure au maximum avec leur mère puis transférés en case individuelle et ensuite en case collective. Des prélèvements de matières fécales étaient effectués sur les veaux entre un et trois jours d’âge puis tous les mois jusqu’à 3 mois (J30, J60, J90). La présence éventuelle de Map dans les fèces des veaux était recherchée par coproculture.
Au final 60 couples mères-veaux ont fait l’objet de prélèvements :

  1. Sur les 60 mères prélevées, 5 (soit 8%) ont été détectées excrétrices
  2. Sur les 60 veaux prélevés, 4 fois (J1-3, J30, J60, J90) : aucun prélèvement n’a permis la détection de Map.

Ces résultats sont quelque peu contradictoires avec des études récentes relatant la possibilité d’excrétion fécale par des veaux « jeunes » en milieu à forte pression de contamination. Les résultats obtenus ici sont toutefois à moduler compte-tenu :

  1. du côté du veau, de la possibilité de rester au contact de sa mère (et donc de la source de contamination) une heure au plus
  2. du côté de la mère, d’une excrétion possiblement intermittente ou en quantité limitée.

Au final, si les résultats présentés ici n’ont pas permis de mettre en évidence d’excrétion fécale chez des jeunes veaux dans un élevage contaminé, ils ont été obtenus dans un seul élevage et sur un nombre limité de vaches (60 dont seulement 5 excrétrices). Compte-tenu du design de l’étude, la séparation précoce du veau de sa mère peut en partie expliquer l’absence de mise en évidence de Map chez les veaux.

 

Référence :
Pithua P, Wells S.J, Sreevatsan S, Godden S.: Lack of evidence for fecal shedding of Mycobacterium avium subsp. paratuberculosis in calves born to fecal culture positive dams - Preventive Veterinary Medicine, 2010, (93):242-5.