Brève Au Coeur du Lait Février 2011

Quelles sont les conséquences économiques d’une fertilité dégradée en troupeau laitier ?

L’objectif de ces travaux menés aux Pays-Bas était de construire un simulateur stochastique, c'est-à-dire aléatoire (non régie par des lois fixes) permettant d’estimer l’impact économique de différentes situations en termes de performances de fertilité à l’échelle de la vache. L’objectif était de comparer deux situations dégradées d’intensité différentes (fertilité moyenne et médiocre) à une situation « optimale » ou bonne. Leur modèle informatique reposant sur plusieurs paramètres. Une des originalités de ce modèle tient au fait que contrairement aux études comparant les conséquences économiques de différentes performances de reproduction, sont incluses ici les interactions entre niveau de production laitière, stade de lactation, âge, troubles post-partum et taux de gestation.

 

Les principaux paramètres retenus pour définir les différentes situations furent les suivants :


Paramètres

Situation optimale

Situation moyenne

Situation Médiocre

Taux d’ovulation

1

0,95

0,90

Taux de détection des chaleurs

0,7

0,5

0,3

Taux de conception

0,7

0,5

0,3

Incidence troubles post-partum rallongeant la cyclicité ovarienne

0,03

0,07

0,11

Incidence troubles post-partum affectant la conception

0,2

0,27

0,33

Taux de mortalité embryonnaire

0,05

0,07

0,09

Délai volontaire pour mise à la reproduction (semaines post-partum)

9

12

15

Intervalle Vêlage Première IA (semaines)

10,5

14,5

21,7

Intervalle Vêlage Insémination fécondante (jours)

83

127

228

Intervalle Vêlage-Vêlage (jours)

362

407

507

Nb d’IA par vache

1,16

1,61

2,76

Production laitière/vache/an (kg)

8068

7775

7031

Production au Pic (kg/jour)

36,32

36,32

36,16

Nombre de veaux/vache/an

1,02

0,91

0,74

Taux de non gestation (%)

0

0

0,21

Impact économique simulé (€/vache présente/an)

-

34€

231€

Parmi l’ensemble des paramètres, ceux influençant le plus le modèle de simulation étaient les troubles du post-partum affectant la conception et la cyclicité ovarienne, la mortalité embryonnaire ainsi que le délai volontaire d’attente avant mise à la reproduction.

Dans ce modèle, le coût d’allongement d’un jour au niveau de l’intervalle vêlage-vêlage varie en moyenne de 0.57€/vache présente/jour en situation moyenne à 0.70€/vache en situation médiocre.

Cependant, ces coûts restent minorés par rapport à la réalité car ils ne prennent pas en compte complètement le coût des femelles non gestantes (non pleines 60 semaines post-partum dans le modèle, elles sont considérées alors comme réformées à ce stade, alors qu’elles sont parfois gardées plus longtemps en élevage) ni les coûts d’inséminations additionnelles. Les auteurs estimant qu’au final, les coûts journaliers d’un intervalle vêlage-vêlage allongé augmentent plus que proportionnellement avec l’augmentation de cet allongement, ils seraient supérieurs à leur approche initiale pour osciller entre 0.76€/vache présente/jour en situation moyenne à 1.95€/vache présente/jour en situation médiocre.

A noter enfin que la simulation économique liée à la perte de lait (kg/vache/an) s’est faite dans le contexte des quotas laitiers hollandais (- 0.12 €/kg de lait non livré), alors que dans une situation sans quota, ces pertes de production auraient un impact plus élevé, fonction du prix payé.

Au final, les auteurs ont élaboré un modèle de simulation permettant d’estimer l’impact de performances de fertilité non optimales. Selon ce modèle, considérant la réforme des vaches vides 60 semaines post-partum et ne prenant pas en compte le coût potentiel d’inséminations additionnelles, des performances de fertilité moyenne à mauvaise entraineraient, en comparaison à une situation bonne, des pertes estimées à 34 et 231€ par vache présente et par an. L’impact économique étant surtout le fait de pertes de production laitière et de l’augmentation du taux de réformes involontaires. Ces résultats soulignent l’importance primordiale de la détection/expression des chaleurs.


 

Référence :
Inchaisri C., Jorritsma R., Vos P.L.A.M., van der Weijden G.C., Hogeveen H :Economic consequences of reproductive performance in dairy cattle - Theriogenology, 2010, 74: 835-846.