Brève Au Cour du Lait Septembre 2006

Age au vêlage et intervalle entre vêlages : évolution et tendances.

La période productive d’une vache laitière est influencée par l’âge au premier vêlage, l’intervalle entre vêlages, la durée de lactation ainsi que le nombre de lactations effectuées. Cette période productive est le principal critère économique conditionnant le revenu de l’exploitation laitière. L’étude exposée dans cet article vise à décrire l’âge au vêlage et l’intervalle entre vêlages des vaches laitières nord-américaines. Les données exploitées sont issues des enregistrements d’une banque de données nationale comportant plus de 20 millions de lactations conduites entre 1980 et 2004.

 

Il s’agit pour 92% de vaches de race Prim’Holstein, 5% de vaches Jersiaises, 1,4% de vaches Guernesiaises, 1% de vaches de race Brown Swiss et 0,6% de vaches de race Ayrshire.

L’âge moyen de la population globale a diminué entre 1980 et 2004, en raison de carrières laitières plus courtes liées à un abattage plus précoce.

L’âge au vêlage est plus variable chez les vaches de race Brown Swiss et Ayrshire que chez les Prim’Holstein. Chez ces dernières, l’âge au premier vêlage s’est particulièrement recentré sur 24 mois (figure 1).

L’âge au premier vêlage a diminué continuellement depuis 1980 (figure 3). Selon les auteurs, ceci pourrait s’expliquer par une maturité acquise plus précocement grâce à une plus grande technicité acquise dans l’élevage des veaux et une sélection génétique ciblée en partie sur ce critère. Sur l’ensemble de la période étudiée (25 ans), les vaches Jersiaises présentent un premier vêlage plus précoce que les autres races.

L’âge au second vêlage diminue de manière moins significative en raison d’une augmentation globale de l’intervalle entre vêlages. Les Jersiaises ont l’intervalle entre vêlages le plus court (390 jours), contre 404 jours pour les Prim’Holstein et 407 jours pour les Brown Swiss (graphe 4). Cette augmentation est continue depuis 1980 et d’environ 1 jour par an sauf pour les Jersiaises (0,5 jour par an).

Les résultats de cette étude sont en accord avec ceux obtenus dans différentes études conduites dans divers pays laitiers européens (Espagne, Pays-bas,.).

 

 

Référence :

HARE E., NORMAN H.D., WRIGHT J.R. : Trends in calving ages and calving intervals for dairy cattlebreeds in United States. Journal of Dairy Science. 2006, 365-371.