Brève Au Coeur du Lait Décembre 2010

Quel est l’impact du rajout de sels anioniques à la ration des vaches taries ou de bicarbonate au colostroremplaceur sur l’efficacité de l’absorption des IgG par le veau ?

Afin d’augmenter la quantité d’Immunoglobulines G (IgG) absorbées par le veau lors de la prise colostrale, deux options complémentaires sont envisageables :

  • Optimiser la concentration en IgG du colostrum maternel en veillant à une ration optimale lors du tarissement. Des données très parcellaires rapportent que les rations à BACA négatif, connues pour diminuer le risque de fièvre de lait, peuvent influencer négativement l’efficacité de l’absorption des IgG par le veau.
  • S’assurer de la prise correcte d’une quantité suffisant’ d’un colostrum de qualité par le veau. Néanmoins, afin de prévenir le risque d’infection par certains pathogènes (paratuberculose notamment), des colostrums de substitution ou des colostrums fermentés sont de plus en plus utilisés dans les systèmes nord-américain. De même, des données éparses semblent rapporter une influence positive de l’ajout de bicarbonate au colostroremplaceur pour favorise l’absorption d’IgG.
L’objectif des auteurs de cette étude menée aux USA était d’évaluer l’impact d’une ration additionnée de sels anioniques (ration à BACA négatifs) et de l’ajout de bicarbonates au colostroremplaceur sur l’efficacité de l’absorption des IgG par le veau.


 

Pour ce faire, les auteurs ont comparé les teneurs en IgG sur des veaux Prim’Holstein dans leurs 48 1ères heures de vie, ces veaux étant nourris exclusivement par du colostroremplaceur – 1ère dose dans les 45 1ères minutes de vie, correspondant à un apport de 132 g d’IgG ; puis demi-dose à 6h de vie, soit un apport complémentaire de 66g d’IgG – et du lait artificiel distribué à 12, 24, 36 et 48 heures.
Les veaux suivis étaient répartis en 4 groupes, selon que leurs mères avaient reçu ou non des sels anioniques dans leur ration de fin de gestation (avec : ration à BACA négatif ; -100mEq/kg ; sans : ration à BACA positif ; + 77 mEq/kg) et qu’eux buvaient du colostroremplaceur de haute qualité, additionné ou non d’environ 20g de bicarbonate/dose.

  • Groupe 1 : mères avec ration à BACA négatif (-100 mEq/kg) et veaux recevant un colostroremplaceur avec bicarbonate (environ 20g/buvée)
  • Groupe 2 : mères avec ration à BACA négatif (-100 mEq/kg) et veaux recevant un colostroremplaceur sans bicarbonate
  • Groupe 3 : mères avec ration à BACA positif (+77 mEq/kg) et veaux recevant un colostroremplaceur avec bicarbonate (environ 20g/buvée)
  • Groupe 4 : mères avec ration à BACA positif (+77 mEq/kg)et veaux recevant un colostroremplaceur sans bicarbonate

Il en ressort les principaux résultats suivants :

  • Les teneurs en IgG (environ 15g/L) et donc l’efficacité de l’absorption (environ 28-29%) ont été similaires chez les veaux quelle que soit la ration des vaches taries (avec ou sans sels anioniques). L’incidence des troubles métaboliques et l’aspect des veaux à la naissance n’ont pas différé selon les rations des vaches. La seule différence a concerné une baisse de la matière sèche ingérée dans le lot à BACA négatif une semaine avant le part de l’ordre de 2kg/MS/j
  • Les teneurs en IgG ont par contre été plus importantes (14.4 vs 12g/L) chez les veaux recevant du bicarbonate en plus du colostroremplaceur, et ce d’une manière durable.

Les hypothèses pour expliquer l’effet bénéfique de l’ajout de bicarbonates sont :

  • Le possible état anoxique / acidosique de certains veaux avant qu’ils n’aient pu bénéficier de l’ajout de bicarbonates
  • L’aspect bactéricide du bicarbonate qui diminuerait la quantité de bactéries dans le tube digestif facilitant ainsi l’absorption des IgG par le veau.

Au final, il ressort de cette étude que l’ajout de sels anioniques à la ration des vaches taries n’améliore pas l’absorption des IgG par l veau tandis que l’ajout de bicarbonate lors d’administration de colostroremplaceur semble bénéfique. Ces résultats ont été obtenus dans un système de production  « contrôlée », avec un choix de colostroremplaceur d’excellente qualité. Ils mériteraient d’être confirmés dans d’autres contextes.

 

Référence :
Morrill K.M., Marston S.P., Whitehouse N.L., Van Amburgh M.E., Schwab C.G., Haines D.M. : , Anionic salts in the prepartum period diet and addition of sodium bicarbonate to colostrum replacer, and their effects on immunoglobulins G absorption in the neonate, 2010, 93:2067-2075.