Brève Au Coeur du Lait
Janvier 2013

 

Quel est le bénéfice d´une administration de flunixine lors de mammite colibacillaire endotoxinique ?

L´objectif de cette étude menée aux USA était d´évaluer le gain apporté par l´administration de flunixine meglumine à des vaches atteintes de mammite colibacillaire. Pour ce faire, 35 animaux (20 primipares et 15 multipares) ont été assignés de façon aléatoire dans trois groupes

  • Groupe 1 (12 vaches): Challenge intra-mammaire à l´aide d´une souche d´E. Coli (Groupe EC) (102cfu)
  • Groupe 2 (12 vaches): Challenge intra-mammaire à l´aide d´une souche d´E. Coli et traitement avec de la flunixine (100mg/45,5 kg PV) (Groupe ECF) (102cfu)
  • Groupe 3: groupe contrôle (Groupe CTL)

L´effet du challenge et de la flunixine ont été évalués au travers de plusieurs critères : activité (podomètre), ingestion de matière sèche, production laitière, comptage bactérien dans le quartier infusé et concentration en cellules somatiques.

Il en ressort :

  • Une différence de temps de couchage (ou debout) entre vaches challengées et vaches du lot contrôle dans les 6 heures suivant le challenge (tableau 1)
Tableau 1. Temps passés debout ou couché au moment de la survenue des signes cliniques chez les vaches des trois groupes

Groupe

Moyenne Temps passé couché (minutes)

Moyenne Temps passé debout (minutes)

EC

57,4 (+/- 5,3) a

122.6 (+/-5.3) a

ECF

58.3 (+/- 5.6) a

121.7 (+/- 5.6) b

CTL

78,0 (+/- 5,9) b

102.0 (+/- 5.9) b

a, b : valeurs significativement différentes (P< 0.05)

  • Une ingestion similaire et supérieure des animaux des groupes CTL (21.1 +/- 1.4kg) et ECF (18.9 +/- 1.4 kg) par rapport à celle des animaux du groupe EC (14.0 +/- 1.4 kg) le jour d´après le challenge. Deux jours après challenge, les deux groupes EC (14.7 +/- 1.4 kg) et ECF (16.6 +/- 1.4 kg) avaient une ingestion moindre au groupe contrôle (20.0 +/- 1.4kg)
  • Une production laitière des groupes ECF supérieure à celle du groupe EC à partir du troisième jour post-challenge, et redevenant identique alors au groupe contrôle (production en moyenne supérieure de 9kg/jour).
  • Une non modification des comptages bactériens ni des concentrations en cellules somatiques lors d´administration de flunixine.
 

Au final, les résultats de cette étude confortent le fait qu´une mammite colibacillaire impacte l´activité normale et le bien être des animaux et que l´administration de flunixine améliore non seulement l´état de bien être de l´animal mais également le niveau d´ingestion et la production laitière. L´utilisation d´anti-inflammatoires non stéroïdiens devrait ainsi faire partie intégrante du traitement de la mammite colibacillaire.

 

Référence :
Yeiser E.E., Leslie K.E., McGilliard M.L., Petersson-Wolfe C.S.
The effects of experimentally induced Escherichia Coli mastitis and flunixin meglumine administration on activity measures, feed intake, and milk parameters - Journal of Dairy Science, 2011, (95) :4939-4949.