Brève Au Coeur du Lait
Octobre 2012

 

Quelle est l´infleunce de la concentration sérique en IgG des veaux sur leur santé et leur croissance ultérieures ?

L´objectif de cette étude menée en Pologne était d´une part d´investiguer les facteurs de risque de déficit de transfert de l´immunité passive et d´étudier l´influence du taux d´IgG sérique du veau nouveau-né après buvée de colostrum sur sa santé et sa croissance ultérieures.

Pour ce faire, 127 génisses nées dans une ferme de Pologne (400 vaches) ont été suivies finement de leur naissance jusqu´au jour de la confirmation de leur première gestation. L´ensemble des animaux faisait l´objet entre 30 et 60h post-partum d´un prélèvement de sang pour doser la quantité d´Immunoglobulines G principalement ainsi que des protéines de l´inflammation. Les mêmes mesures étaient effectuées à l´âge de 3 à 4 semaines. Les veaux étaient élevés en box individuels durant leurs 2 premières semaines de vie et regroupés par 12 dans une case collective ensuite, jusqu´à leur 5ème mois d´âge.

Sur la base des concentrations sériques en IgG initiales (à 30-60heures de vie), les veaux ont été classés en 4 groupes :

  • Groupe 1 : <5 g/L d´IgG
  • Groupe 2 : entre 5 et 10 g/L d´IgG
  • Groupe 3 : entre 10 et 15 g/L d´IgG
  • Groupe 4 : > 15 g/L d´IgG

Les conditions du vêlage, la buvée colostrale (teneur en IgG du premier colostrum, volume et heure de la première buvée colostrale) ainsi que les caractéristiques de la mère ont été investiguées comme autant de facteurs de risque pour expliquer un déficit de transfert d´immunité passive. Puis, les troubles de santé des veaux (diarrhées et troubles respiratoires) ont été enregistrés ainsi que la croissance des génisses, qui était mesurée chaque mois, l´objectif étant une insémination à 390kg.

Les résultats obtenus sont

  • Les situations de déficit de transfert de l´immunité passive (partiel ou total) étaient le plus souvent consécutives à une part dystocique et/ou une buvée insuffisante de colostrum. De plus les résultats ont confirmé que les veaux issus de primipares étaient plus à risque du fait d´un colostrum plus pauvre.
  • Des troubles de santé (diarrhées ou infections respiratoires) ont été observés sur plus de la moitié des animaux (36,6% ont présenté des diarrhées et 13,7% des infections respiratoires). L´incidence des troubles de santé a différé entre les groupes, allant de 81,8% dans le groupe 1 à 26,7% dans le groupe 4. Durant les 2 premières semaines de vie (logement individuel), seuls des diarrhées néonatales ont été observées dans les groupes 1 et 2. La morbidité et la mortalité furent moindres parmi les veaux dont la concentration sérique en IgG excédait 10g/L (seuil classiquement utilisé pour considérer que le transfert d´immunité passive a été correct), ceci étant notamment la conséquence de l´absence de maladies avant 14 jours d´âge pour ces animaux.
  • Les veaux dont la concentration sérique en IgG dépassait 15g/L n´ont pas été sujets à des infections respiratoires, sur l´ensemble de période de suivi (diagnostic de gestation).
  • Concernant la croissance, aucune différence n´a été notée jusque 6 mois d´âge entre les groupes (moyenne de 640g/j). Toutefois, à 17 mois d´âge, la croissance des génisses du groupe 1 était significativement plus faible.
  • L´âge moyen à la première insémination était significativement le plus bas (454 jours) pour les génisses du groupe 4 en comparaison aux autres animaux (moyenne de troupeau 471jours). Une différence significative de 30 jours sur l´âge moyen à l´IA première a été notée entre animaux du groupe 1 et ceux du groupe 4 (P ≤ 0,01).
 

En conclusion, il ressort que les veaux qui avaient une concentration en IgG supérieure à 10g/L dans les 2 à 3 premiers jours de vie avaient une meilleure santé et une croissance plus rapide permettant une première insémination plus précoce. Ces résultats ne font que renforcer l´importance cruciale de la distribution d´une quantité suffisante de colostrum de qualité.

 

Référence :
Furman-Fratczak K., Rzasa A., Stefaniak T.
The influence of colostral immunoglobulin concentration in heifer calves serum on their health and growth - Journal of Dairy Science, 2011, (94) : 5536-5543.