Brève Au Cour du Lait Octobre 2008

Comparaison des réponses immunitaires lors d’infection intramammaire (IIM) à E. coli chez la Prim’holstein et la Jersiaise

L’objectif de cette étude était de comparer la réaction immunitaire de vaches Prim’holstein et Jersiaises suite à une infection intramammaire expérimentale par E. coli afin de trouver une explication à l’apparente résistance des Jersiaises pour lesquelles de nombreuses études rapportent une prévalence et des risques moindres d’IIM.

 

Pour cela, 10 vaches Holstein et 10 vaches Jersiaises saines ont été infectées expérimentalement (infusion intramammaire d’une même quantité de bactéries) par E. coli. Différents paramètres ont été étudiés dans les 10 jours suivant l’infection : production d’interleukines et d’interféron, formule leucocytaire, protéines de l’inflammation, hyperthermie, CCS et enfin guérison bactériologique.
L’ensemble des résultats obtenus ont été comparables pour les 2 races Holstein et Jersiaises en terme d’intensité de réponse (tendance à une production d’interféron gamma supérieure pour la Jersiaise toutefois). Les seules différences observées ont pu concerner la précocité de la réponse immunitaire ou la persistance de certains phénomènes. Ces différences n’ont toutefois eu aucun impact sur la guérison bactériologique qui a été identique (tant en réponse qu’en rapidité de guérison) parmi les 2 races. De même, la plus forte CCS observée naturellement avant l’infection chez les Jersiaises n’a semble t-il eu aucun effet protecteur.

Au final, les différences concernant la réaction immunitaire n’ont été que temporelles (mise en place, persistance) et sans influence sur le taux de guérison bactériologique. La réponse immunitaire « innée » semble donc être un caractère bien conservé entre les 2 races, et qui ne peut expliquer les différences de prévalence observées.

 

Référence :

Bannerman et al.: Comparison of Holstein and Jersey Immune responses to Escherichia coli intramammary infection. Journal of Dairy Science. 2008 (91), 2225-2235.