Brève Au Cour du Lait Octobre 2006

Pharmacocinétique des traitements antibiotiques administrés par voie diathélique.

La formulation des traitements antibiotiques doit permettre d'atteindre et de maintenir des concentrations suffisantes au site de l'infection tout en assurant une élimination rapide du principe actif afin de garantir la sécurité du consommateur. Les auteurs ont réalisé une synthèse des connaissances actuelles sur les facteurs régulant la pharmacocinétique (absorption - distribution - élimination) des médicaments administrés par voie intramammaire.

 

Les études de pharmacocinétique classiques comprennent des dosages du principe actif (PA) dans le sang et/ou dans le lait sans tenir compte des concentrations atteintes au sein du parenchyme mammaire. Si l'effet des traitements est réputé se limiter au lait et à l'épithélium tubulaire et alvéolaire, ceux-ci seront donc inefficaces contre les infections de localisation plus profonde, notamment à Staphylococcus aureus, Streptococcus uberis ou à certaines Entérobactéries responsables d'abcès. Des études plus récentes réalisées sur mamelles isolées ont montré une certaine diffusion des antibiotiques dans le parenchyme mammaire. De nombreux facteurs peuvent modifier le comportement pharmacocinétique des substances administrées et sont ainsi susceptibles d'affecter l'efficacité du traitement.

Facteurs pharmaceutiques

Si les voies d'excrétion vers le lait semblent multiples, le passage du lait vers le tissu mammaire et/ou le sang ne peut se faire que par diffusion passive. Si les substances hydrophiles diffuseront mieux initialement dans le lait citernal, c'est uniquement la fraction non ionisée et non liée des molécules lipophiles qui pourra traverser les nombreuses membranes biologiques séparant les différents compartiments. L'implication de la liaison aux protéines du lait et/ou des tissus est très peu documentée.
Le produit administré doit tout d'abord se dissoudre puis se disperser dans le lait contenu dans la citerne et les gros canaux galactophores. Les adjuvants utilisés et la formulation du médicament influencent l'absorption et l'élimination du PA. Les produits utilisables en lactation doivent permettre une bonne pénétration du principe actif dans le tissu ainsi qu'une élimination rapide tandis que la formulation des produits de tarissement doit permettre un bon maintien des concentrations en PA dans le tissu mammaire. La pharmacocinétique des produits utilisés hors-AMM est totalement inconnue.

Facteurs liés à l'animal

L'inflammation du tissu mammaire est responsable de modifications physiques et chimiques à l'origine de variations de la pharmacocinétique des produits administrés. Ainsi, les canaux galactophores peuvent être comprimés par l'inflammation. La perméabilité vasculaire est également modifiée. On suppose que les principes actifs pénètrent plus aisément en profondeur dans le parenchyme lors de mammite, en raison d'une rupture des jonctions cellulaires de l'épithélium.
Lors de mammite, la composition chimique du lait varie avec une augmentation du pH, de l'albumine et des leucocytes et une diminution des caséines et des matières grasses. L'implication de ces variations de composition dans la pharmacocinétique des produits administrés est peu connue et les maigres résultats obtenus semblent contradictoires.
Il semble également que les vaches fortes productrices aient une élimination plus rapide que les faibles productrices. Afin de minimiser l'effet de dilution lors de l'administration du produit, il convient de procéder préalablement à une vidange complète de la mamelle, éventuellement après administration d'ocytocine.

 

Référence :
GEHRING et SMITH.: An overview of factors affecting the disposition of intramammary preparation used to treat bovine mastitis. Journal of Veterinary Pharmacology and Therapy. 2006 (29), 237-241.