Brève Au Coeur du Lait
Juillet 2012

 

Existe-t-il des marqueurs sanguins prédictifs de la survenue de mammites cliniques et/ou subcliniques ?

L´objectif de cette étude menée au Danemark était d´identifier d´éventuels marqueurs sanguins spécifiques comme paramètres d´intérêt pour prédire la survenue de mammites cliniques et/ou subcliniques en début de lactation.

Pour ce faire, les données issues de 317 vaches sur 2 lactations (soit 634 lactations) ont été utilisées. Les vaches étaient de parité 1 à 4, de 3 races différentes (Rouge danoise, Holstein danoise et Jersiaise). La période d´essais s´est étalée de 1996 à 2001.

Les animaux faisaient l´objet de prélèvements sanguins :

  • 1 fois/semaine toutes les semaines avant vêlage,
  • 3 fois par semaine la première semaine post-partum
  • 1 fois/semaine jusqu´à 2 mois de lactation
  • tous les 15 jours durant le 3ème mois de lactation
  • puis 1 fois par mois, tous les mois jusqu´à 300 jours de lactation.

Les prélèvements sanguins étaient analysés pour détecter la présence des métabolites suivants : insuline, hormone de croissance, hormone T3, Acides Grans Non Estérifiés (AGNE), Aspartate aminotransferase (ASAT), cholesterol, glucose, albumine et bétahydroxybutyrate (BHB).

En parallèle, la caractérisation du statut mammaire (mammite clinique, subclinique -sur la base d´une valeur journalière de CCS élevée, ≥ 800 000 c /mL, sur le mélange du lait des 4 quartiers : ou mamelle saine) a été déterminée sur deux périodes : première semaine post-partum et période 8-90j de lactation.

Concernant l´analyse des données portant sur la 1ère semaine post partum, il apparaît que:

  • les taux d´AGNE durant la semaine avant le vêlage étaient significativement plus élevés chez les vaches développant une mammite clinique durant les 7 premiers jours par rapport aux vaches “ mamelle saine ”
  • une tendance (P = 0.06) à avoir des taux AGNE durant la semaine avant le vêlage plus élevés également chez les vaches développant une mammite subclinique durant les 7 premiers jours par rapport aux vaches “ mamelle saine ”
  • les vaches avec mammite clinique précoce avaient des teneurs en BHB aussi significativement plus élevées durant la semaine précédant le vêlage
  • enfin, les concentrations en glycémie une semaine avant vêlage étaient également significativement plus élevées chez les vaches développant une mammite dans leurs 7 premiers jours de lactation.

Il ressort sur la période de 8-90 j de lactation

    que les teneurs en ASAT et les taux d´AGNE étaient significativement plus élevés 2 semaines avant la survenue d´une mammite clinique.

L´ensemble des autres paramètres étaient identiques entre vaches atteintes de mammites (cliniques ou subcliniques) ou saines.

L´intérêt des AGNE voire du BHB ressort ainsi clairement même si le lien entre déficit énergétique et immunité de la mamelle reste flou. L´intérêt de l´ASAT serait de marquer des états de stéatose hépatique, bien que la spécificité soit en l´occurrence très mauvaise.

 

Au final, certains marqueurs sanguins semblent présenter un intérêt potentiel pour la prédiction de la survenue de mammites cliniques et plus particulièrement : les AGNE, le glucose la semaine avant vêlage pour prédire la survenue des mammites durant la première semaine de lactation et la mesure de l´ASAT en début de lactation en lien avec la survenue de mammites (deux semaines après la mesure).

Ces paramètres restent à valider dans d´autres conditions d´élevage et d´autres contextes épidémiologiques d´infections intra-mammaires avant de pouvoir être “ traduits ” en index de prédiction de mammites cliniques utilisable par les éleveurs. Il est également nécessaire de préciser les conditions de réalisation pratique de certains dosages (besoin d´information en continu de l´ASAT par exemple pour monitorer les mammites).

 

Référence :
Moyes K.M., Larsen T., Friggens N.C., Drackley J.K., Ingvartsen K.L.
Identification of potential markers in the blood for the development of subclinical and clinical mastitis in dairy cattle at parturition and during early lactation - Journal of Dairy Science, 2009 (92) :5419-5428.