Brève Au Coeur du Lait Juillet-Août 2011

Influence du rang de chaleur et du délai vêlage premières chaleurs sur le taux de conception des vaches laitières

image
 

Beaucoup de données et d’observations convergent vers une amélioration du taux de conception au fur et à mesure des chaleurs (3ème chaleurs > 2ème chaleurs > 1ère chaleurs). L’objectif de cette étude menée au Danemark était d’investiguer si cette amélioration du taux de conception est dû au rang de chaleurs lui-même ou plutôt au délai écoulé depuis le vêlage.

 

Pour ce faire, les données issues de 560 lactations d’un seul troupeau (avec un enregistrement performant des données de reproduction et de management)  ont été utilisées. Les vaches étaient examinées quotidiennement pour détecter les chaleurs et les vaches étaient suivies jusqu’à confirmation de la gestation ou au plus tard 290 jours post-partum. Trois races de vaches étaient incluses dans l’étude (Prim’hosltein, Jersiaise et Danish Red). Les données relatives au délai vêlage premières chaleurs ont été modélisées par analyse de survie qui permet de prendre en compte des animaux arrivant en cours de route. Les IA étaient pratiquées dès qu’une chaleur « visible et non équivoque » était observée à partir de 35 jours post-partum. L’influence des facteurs, race, parité, rang d’œstrus et délai vêlage premières chaleurs sur le taux de conception a été estimée à l’aide de modèle régression logistique.
Les résultats de reproduction observés sont résumés dans le tableau suivant.

Parité

Nombre de vaches

Délai vêlage 1ère chaleur (médiane)

Nombre d’œstrus (médiane)

Race

Nombre d’IA (médiane)

1

93

43

3

Danish Red

3

2

83

43

3

 

2

3 et plus

32

38

2

 

2

1

112

45

3

Holstein

2

2

91

47

3

 

2

3 et plus

39

38

2

 

1

1

73

42

3

Jersiaise

2

2

59

44

3

 

2

3 et plus

29

43

3

 

2

 

Il en ressort que

  • Les vaches Danish Red avaient leurs premières chaleurs significativement plus tôt que les Holstein et Jersiaises, avec un taux d’occurrence majoré de 30 en comparaison aux Holstein
  • Une augmentation du taux de conception (comme déjà rapporté dans la littérature) a été observé entre les premières et les deuxièmes chaleurs, mais plus ensuite (contrairement à d’autre études)
  • Une augmentation du taux de conception a également été mise en évidence au fur et à mesure de l’accroissement de l’intervalle vêlage premières chaleurs
  • Aucun effet de la race n’a été observé sur le taux de conception

Au final, l’augmentation du taux de conception avec le rang de chaleurs est également due à l’augmentation du délai vêlage-premières chaleurs. Ces résultats sont en accord avec les recommandations actuelles de n’inséminer qu’à partir d’un certain délai post-partum.

 

Référence :
Friggens N.C., Labouriau R: Probability of pregnancy as affected by oestrus number and days to first oestrus in dairy cows of three breeds and parities -Animal Reproduction Science, 2010, (118):155-162