Brève Au Cour du Lait Juin 2008

Comparaison de souches d’entérocoques retrouvées dans l’environnement et dans le parenchyme mammaire.

L’objectif de cette étude américaine était de comparer, à l’aide de techniques de biologie moléculaire (électrophorèse sur gel en champ pulsé) les souches d’entérocoques issues d’un même élevage isolées dans l’environnement (6 souches issues d’aliment, 15 issues de la litière) et dans le parenchyme mammaire (81 souches issues de quartiers atteints d’IIM). Parmi les 81 souches « mammaires », plus de la moitié (42) provenaient de quartiers présentant des CCS très élevées, 23 de quartiers atteints de mammite clinique et enfin 16 issus de prélèvements réalisés post-partum.

 

Trois espèces ont été retrouvées : Enterococcus faecium majoritairement (67%), Enterococcus casseliflavus (28%) et Enterococcus faecalis (5%).

Les résultats des analyses de biologie moléculaire ont révélé un faible degré de concordance entre les souches environnementales et d’origine bovine. De plus, parmi les souches bovines, une grande hétérogénéité a été retrouvée. En effet, parmi les 20 clusters qui ont pu être identifiés, 15 contenaient uniquement des souches bovines. Seuls 4 clusters (classe avec concordance génomique forte) contenaient des souches retrouvées aussi bien chez le bovin que dans l’environnement. De nombreuses souches (clones) différentes étaient donc présentes dans l’élevage.

Figure 1 : Description de 20 clusters observés lorsqu’un seuil de 75% de similarité est appliqué pour un dendogramme de 102 caractères, identifiés par électrophorèse en champ pulsé, d’Entérocoques issus de sources variées

CLUSTER

NOMBRE ISOLATS

SOURCE (n)

ESPECES (n)

E1

2

CCS élevées (1) mammite clinique (1)

Enterococcus faecium (2)

E2

2

CCS élevées (1) mammite clinique (1)

E. faecium (2)

E3

2

CCS élevées (1) mammite clinique (1)

E. faecium (1)
E. casseliflavus (2)

E4

2

CCS élevées (1) mammite clinique (1)

E. faecium (2)

E5

2

CCS élevées (2)

E. faecium (2)

E6

2

CCS élevées (2)

E. casseliflavus (2)

E7

2

CCS élevées (2)

E. casseliflavus (2)

E8

2

Mammite clinique (2)

E. faecium (2)

E9

2

Postpartum (2)

E. faecium (2)

E10

2

CCS élevées (2)

E. casseliflavus (2)

E11

2

Postpartum (1) Mammite clinique (1)

E. faecium (2)

E12

2

Postpartum (1) Mammite clinique (1)

E. faecium (2)

E13

2

Postpartum (1) Mammite clinique (1)

E. faecium (2)

E14

2

CCS élevées (2)

E. faecium (2)

E15

3

CCS élevées (2) Litière (1)

E. faecium (3)

E16

2

CCS élevées (1) Litière (1)

E. faecium (1)       
E. casseliflavus (1)

E17

2

CCS élevées (1) Litière (1)

E. faecium (1)       
E. casseliflavus (1)

E18

2

CCS élevées (1) Litière (1)

E. faecium (2)

E19

3

CCS élevées (3)

E. faecium (3)

E20

4

Aliment

E. faecium (4)

Le peu de concordance entre souches d’entérocoques environnementales et bovines pose la question de l’épidémiologie et de la transmission entre animaux : contamination environnementale pure, ou contamination environnementale d’un animal puis contagion de vache en vache (sur un modèle type réservoir mammaire) ?

 

Référence :
Petersson-Wolfe et al. : Genomic typing of Enterococci isolated from bovine mammary gland and environmental sources. Journal of Dairy Science. 2008 (91), 615-619.