Brève Au Coeur du Lait Mars 2011

Quel est l’impact d’un assainissement BVD sur la fertilité et les infections intra-mammaires aux Pays-Bas ?

Aux Pays-Bas, sous l’impulsion de l’Animal Health Service (équivalent d’une fusion GDS-LDA pour la France), et à l’instar de nombreuses régions d’Europe, un plan de maîtrise voire d’assainissement vis-à-vis de la BVD et proposé aux élevages confrontés brusquement à l’introduction (et/ou la réintroduction) du virus de la BVD dans leur troupeau. Afin de disposer d’arguments « économiques » et sanitaires pour favoriser l’adhésion à de tels plans ainsi que d’en évaluer l’impact économique, la description de l’impact bénéfique de tels plans sur des secteurs touchant la production et/ou la reproduction est essentielle. Ainsi, l’objectif de cette étude cas-témoin menée aux Pays-Bas était de décrire l’évolution en termes de fertilité et de qualité du lait dans des élevages infectés qui acquéraient un statut sain après mise en œuvre du plan (troupeaux cas), en comparaison à des troupeaux de statut inconnus (troupeaux témoins).

 

Pour ce faire, des troupeaux cas ont été recrutés sur les critères suivants : troupeau ayant contenu un moins un animal virémique et ayant gagné le statut sain « BVD free » et l’ayant gardé au moins 2 ans ; au final, les données de plus de 79 000 vaches issues de 392 troupeaux cas ont été recueillies. Des troupeaux témoins - en moyenne 2 troupeaux témoins recrutés pour un troupeau cas- ont permis l’appariement sur des critères régionaux et de taille de troupeau. Au final, les données de presque 125 000 vaches issues de 730 troupeaux témoin ont été récoltées.
Pour juger de l’évolution des performances de reproduction, les critères suivants ont été analysés : âge au premier vêlage, IVIA1, IVIf, Taux de non retours à 56j, Taux de retours à 21j, TRIA1, IVV, nombre d’inséminations nécessaires par vache gestante (à 100j), intervalle entre IA, avortements.
Pour juger de l’évolution de la situation en termes de santé de la mamelle, les critères suivants ont été analysés : incidence de mammites (comptage cellulaire passant > 250 000  c/mL chez les multipares et 150 000 chez les primipares), prévalence de mammites et taux cellulaire de tank.
Après une étape univariée, les variables significatives retenues ont été incluses dans des modèles multivariés en tant que facteurs potentiels de confusion (il s’agissait de l’âge moyen, la parité, la production standard moyenne et journalière).
Les principaux résultats étaient les suivants.
Concernant les performances de reproduction :

  • Seule la prévalence d’avortements était significativement plus faible dans les troupeaux cas (devenus sains) que dans les troupeaux de statut inconnu (10,3 vs 11,6%), l’ensemble des autres paramètres étant similaires pour les troupeaux cas et témoin.

Concernant la santé de la mamelle :

  • Seule l’incidence de mammite était significativement plus faible dans les troupeaux cas (devenus sains) que dans les troupeaux de statut inconnu (0,6% de cas en moins), la prévalence de mammites et le taux cellulaire de tank étant similaires pour les troupeaux cas et témoin.

Le design de cette étude a selon les auteurs pu conduire à une sous-estimation des effets positifs liés à un retour à une situation saine vis-à-vis du virus de la BVD dans des troupeaux précédemment infectés. En effet, les troupeaux témoins, par définition de statut inconnu, pouvaient correspondre à des troupeaux « sains » ou non (publications faisant état de 35% de troupeaux avec des animaux ayant une antigénémie positive en BVD). L’absence de connaissance de la date précise de l’infection aiguë par le BVD dans les troupeaux cas était un deuxième écueil.

En conclusion, dans cette étude, les élevages anciennement infectés par le virus de la BVD ont présenté, durant la période où ils ont récupéré un statut « sain », une prévalence d’avortements plus faible par rapport aux élevages témoin, de statut inconnu. De même, le retour à un statut « sain  en BVD» s’est accompagné pour ces troupeaux anciennement infectés d’une incidence de mammites moindre en comparaison des élevages témoin, de statut inconnu. Ces résultats modérés s’ajoutent à d’autres études rapportant un impact bénéfique plus important de l’assainissement (effets significatifs sur l’âge au premier vêlage, réduction d’IVV notamment).

 

Référence :
Berends, I.M.G.A, Swart W.A.J.M., Frankena K., Muskens J., Lam T.G.J.M., van Schaik G.. : The effect of becoming BVDV-free on fertility and udder health in Dutch dairy herds. Preventive Veterinary Medicine, 2008, (84): 48-60.