Brève Au Coeur du Lait Mars 2010

Quels sont les facteurs de risque de boiterie en logettes chez les vaches laitières?

 
 

Brève Au Coeur du Lait Mars 2010

Quels sont les facteurs de risque de boiterie en logettes chez les vaches laitières?

Les auteurs de cette étude menée conjointement en Allemagne et en Autriche était d’étudier la prévalence des boiteries dans deux régions aux conduites d’élevages différentes, et d’identifier, dans des bâtiments en logettes les facteurs de risque de ces boiteries.

 

Pour ce faire, 103 élevages ont été recrutés en conventionnel comme en agrobiologique. Les principales caractéristiques sont résumées dans le tableau suivant. Les boiteries ont été mesurées selon la classification internationale (de 0 absence de boiterie à 5) en se basant sur un examen statique et dynamique. Cette étude s’insérait dans le projet européen Welafre Quality. L’observation du comportement des bovins et notamment du comportement de couchage était effectuée deux fois dans la journée (2heures à chaque fois). Le nombre de comportements anormaux (séquence de couchage interrompue, anormale, animaux sur les genoux…) était relevé.

 

Régions

 

Autriche

Allemagne

Race principale

Fleckvieh

Holstein

Holstein

Système

Conventionnel

Agrobiologique

Conventionnel

Nombre

31

39

33

Nombre de VL

35 [24-96]

57 [30-145]

54 [30, 86]

Prévalence des boiteries

30%

24%

48%

Score de rugosité du sol (0 non rugueux à 4 très rugueux, abrasif)

3

2

3

Logettes Matelas

9

9

14

Logettes béton

7

16

14

Logettes paillée

15

14

5

Accès à la pâture (oui vs non)

6 vs 25

38 vs 1

15 vs 18

Comportement anormal de couchage (oui vs non)

4 vs 27

35 vs 4

12 vs 21

En ce qui concerne les facteurs de risques identifiés, les principaux étaient les suivants :

  • Le risque de boiterie était augmenté lors de détérioration du confort de couchage (du principalement à des obstacles au couchage des bovins (diagonale des logettes trop courte, obstacle pour le mouvement e la tête de l’animal), sans pour autant que les dimensions es logettes soient inadéquates : il s’agit plus d’obstacles ou de défaut de conception des séparateurs de logettes.
  • Le risque de boiterie était augmenté pour les vaches avec une note d’état corporel faible (cause ou conséquence de la boiterie ?)

Cette étude rapporte comme d’autres nombreuses études que l’alimentation (estimée via la note d’état corporel) et le logement sont autant de facteurs de risques de boiterie. Cet article propose par contre une approche originale et applicable en ferme simplement pour apprécier le risque lié au logement, non pas par la mesure classique des dimensions des logettes mais par l’appréciation du comportement de couchage des vaches.

 

Référence :
S. Dippel, M. Dolezal, C. B Renninkmeyer, J. Brinkmann, S. March, U. Knierim, C. Winckler: Risk factors for lameness in freestall-housed dairy cows across two breeds, farming systems, and countries - Journal of Dairy Science (2009), 92:5476-5486.