Brève Au Cour du Lait Mars 2008

Quel est l’impact d’une gestation gémellaire sur la carrière de production d’une vache laitière ?

L’objectif de cette étude menée aux Etats-Unis était de décrire la production lactée, les performances de reproduction ainsi que la date de réforme faisant suite à une gestation gémellaire. En d’autres termes, quelle est la carrière d’une vache après avoir donné naissance à des jumeaux ?

 

Afin d’atteindre ces objectifs, les vêlages de 20 exploitations ont été monitorés. Au final, ce sont 33868 vaches qui ont pu êtres suivies. Parmi celles-ci, 4,6% ont connu une gestation gémellaire, qui dans 75% des cas a abouti à la mise-bas des deux produits vivants. Les données individuelles de production et de reproduction de ces animaux ont été récoltées puis analysées. Il en ressort principalement que :

  1. La fréquence des gestations gémellaires était plus faible chez les primipares (1,3%) que chez les multipares (6,5%). Néanmoins, le pourcentage de mises-bas avec un veau mort sur les deux était plus forte chez les primipares (1/3 des cas) que chez les multipares (1/4 des cas).
  2. La production laitière était plus forte chez des vaches ayant vêlé d’un seul veau (36,5 kg/j pour les multipares, 33,1 kg/j pour les primipares) que chez des vaches ayant donné naissance à des jumeaux vivants (35,7 kg/j pour les multipares, 31,9 kg/j pour les primipares). Les performances étaient encore un peu moindres chez les vaches dont un des deux jumeaux était mort au vêlage.
  3. Les vaches avec une gestation gémellaire avaient 22% de chances en moins de se retrouver de nouveau gestantes par la suite en comparaison aux vaches ayant donné naissance à un seul veau.
  4. Le temps nécessaire à la mise à a reproduction était allongé pour les vaches ayant connu une gestation gémellaire.
  5. De plus, les vaches avec une gestation gémellaire avaient 50% de risque en plus de se faire réformer (ou de mourir) en comparaison aux vaches ayant donné naissance à un seul veau.

 Au final, cette étude rapporte un effet néfaste de la gestation gémellaire sur la production laitière, la remise à la reproduction ainsi que sur la survie dans l’élevage, la réforme étant souvent anticipée. Ces performances se trouvent par ailleurs encore plus affectées si la gestation gémellaire donne lieu à la naissance d’un ou deux veaux morts.

 

Référence :

Bicalho et al.: Effect of twin birth calvings on milk production, reproductive performance, and survival of lactating cows. Journal of American Veterinary Medical Association. 2007 (231), 1390-1397.