Brève Au Cour du Lait Janvier 2008

Prévalence des Listeria dans les laits de tank et pratiques à risque associées.

Le but de cette étude menée en Espagne était de déterminer la prévalence des Listeria dans les laits de tank, ainsi que d’identifier les pratiques d’élevage à risque. Pour ce faire, 98 exploitations ont été sélectionnées au hasard dans la région de Galice (qui regroupe 40% de la production laitière nationale) sur la base d’une prévalence attendue de 6,5%. Parmi ces exploitations, 41% étaient en stabulation libre avec salle de traite, et les 52% restants étaient en traite à l’attache.

 

Au sein de chaque élevage, différents prélèvements étaient effectués :

  1. Un prélèvement de lait de tank
  2. Un pool de fèces de 3 vaches apparemment saines
  3. Un prélèvement d’ensilage

L’ensilage faisait l’objet en plus d’une mesure de pH afin d’estimer la qualité de sa conception et de sa conservation. Un relevé des principales pratiques d’élevage était également réalisé.

Au final, les résultats de prévalence étaient les suivants

Espèce de Listeria

Lait de tank (%)

Fèces (%)

Ensilage (%)

L. monocytogenes

6,1

9,3

6,0

L. innocua

7,1

22,7

19,3

L. welshimeri

1,0

4,1

4,8

L. grayi

2,0

4,1

2,4

L. ivanovii

-

1,0

-

L. seeligeri

-

-

1,2

Total

16,3

41,2

33,7

Les prévalences retrouvées ici sont conformes aux autres études et confirment l’importance de l’environnement dans la contamination des laits de tank.

Les pratiques significativement associées à une augmentation du risque de contamination du lait de tank par Listeria monocytogenes étaient une qualité d’ensilage médiocre, la présence de Listeria spp dans l’ensilage, la pratique de la traite à l’attache et l’absence d’ordre de traite.

En conclusion, des pratiques correctes tant de traite (hygiène, ordre de traite) que de conception et de conservation de l’ensilage sont essentielles pour se prémunir du risque de contamination des laits de tank par les Listeria en général et Listeria monocytogenes en particulier. Le respect de ces pratiques doit également prévenir le risque d’introduction et surtout de diffusion de l’agent au sein de l’élevage.


 

Référence :

VILAR et al. : Prevalence of and Risk factors for Listeria Species on dairy farms. Journal of Dairy Science. 2007 (90), 5083-5088.