Brève Au Coeur du Lait
Decèmbre 2013

 

Quel est l´effet d´une infection intra-mammaire par un agent pathogène mineur sur le risque de nouvelle infection intra-mammaire par un germe pathogène majeur ?

L´objectif de cette étude menée par des chercheurs canadiens était d´étudier le caractère protecteur ou aggravant d´une infection intra-mammaire par un agent pathogène mineur (Corynebacterium bovis ou staphylocoque coagulasse négative - SCN -) sur le risque de développer ultérieurement une mammite à germe pathogène majeur (tel S. aureus, Strept. uberis, Strept.agalactiae, Strept. dysgalactiae ou coliformes).

En effet, si certains auteurs ont émis l´hypothèse que les pathogènes mineurs provoquaient un affaiblissement des défenses du trayon ou interféraient avec le bouchon de kératine, permettant ainsi aux pathogènes majeurs de pénétrer plus facilement dans le quartier précédemment infecté et de provoquer une infection, plusieurs études récentes soulignaient au contraire un effet protecteur d´une infection intra-mammaire par un agent pathogène mineur sur le risque de survenue de mammite à germe pathogène majeur.

Les auteurs de cette étude ont donc décidé de réaliser une analyse exhaustive de la littérature ainsi qu´une méta-analyse afin d´évaluer l´effet potentiel d´une première mammite due à un germe pathogène mineur sur le risque de développer ensuite, dans le même quartier, une mammite due à un germe pathogène majeur. Les analyses ont été menées sur le risque de développer une mammite à tous germes majeurs et à S. aureus spécifiquement.

Les auteurs de cette revue ont ainsi au final retenu 38 publications desquelles ils ont pu analyser 68 études. Les études étaient de deux grands types:

  • Des études de suivi en élevage, en conditions réelles d´infections spontanées

  • Des études expérimentales, où globalement, les mamelles des vaches enrôlées dans ces travaux étaient inoculées successivement par un pathogène mineur, puis par un pathogène majeur, à des doses et des intervalles variés.

Au final, il ressort :

  • Des différences au sein des études (méthodes d´analyses, type de challenge, prélèvements, animaux..) qui font que les effets estimés ne peuvent être pris en l´état comme le risque réel d´infection subséquente à une infection par un pathogène mineur. Les informations ci-dessous doivent ainsi être prises avec précaution.

  • Un effet préventif d´une infection par un pathogène mineur sur la survenue ultérieure dans le même quartier retrouvé uniquement dans les études de type challenge expérimental.

  • Un effet préventif d´autant plus marqué dans les études expérimentales, que la dose du challenge initiale était forte, que l´intervalle entre l´infection intra-mammaire due à un pathogène mineur et le challenge d´inoculation avec un pathogène majeur était rapproché, et que l´inoculation se faisait directement dans le canal ou la citerne du trayon, ce qui est fort éloigné des infections dans les conditions de terrain (existence de défenses naturelles telles que sphincter et bouchon de kératine).

  • Un effet préventif plus fort dans les études menées avec de sur faibles effectifs (<40 vaches) que dans celles incluant de plus larges effectifs.

  • Une absence d´effet préventif dans les études se basant sur des critères très stricts pour définir les infections intra-mammaires.

  • Une absence d´effet préventif ou d´effet aggravant dans les études de suivi en élevage.

Effets estimés du risque d´apparition d´une mammite à pathogène majeur suite à une infection par un pathogène mineur dans un même quartier.

Analyse

Nombre d´études

Odd ratio

IC 95%

P value

Variance entre étude

Tout agent pathogène mineur / agent pathogène majeur

68

0.68

 

0.52-0.88

0.003

0.65

Etudes de suivi terrain

31

1.02

0.75-1.39

A.89

0.46

Etudes expérimentales avec challenge

37

0.36

0.23-0.59

<0.001

1.22

SCN / pathogène majeur

33

0.52

0.35-0.77

0.001

0.65

C. bovis / pathogène majeur

35

0.81

0.52-1.17

0.26

0..80

SCN / S.aureus

21

0.57

0.33-0.99

0.05

0.98

C. bovis / S.aureus

16

0.57

0.34-0.99

0.03

0.69

 

 

Au final, il ressort de cette synthèse que l´effet protecteur d´une mammite préalable due à un germe mineur ne se retrouve que dans le cadre d´études expérimentales avec des doses de challenge et des conditions d´expérimentations très différentes de celles rencontrées en élevage. De même, le caractère favorisant d´une infection intra-mammaire à pathogène mineur sur la survenue d´une infection mammaire à pathogène majeur dans le même quartier n´est pas mis en évidence.

 

Référence :
Résumé Article "Examining the effect of intramammary infections with minor pathogens on the acquisition of new intramammary infections with major mastitis pathogens - A systematic review and meta-analysis"
Reyher K.K., Haine D., Dohoo I.R., Revie C.W. Journal of Dairy Science, 2012, (95):6483-6502.