Brève Au Coeur du Lait
Novembre 2012

 

Quelle est l´efficacité d´un traitement précoce en lactation des mammites subcliniques ?

Les objectifs de cette étude menée aux Pays-Bas étaient (1) d´évaluer l´efficacité thérapeutique d´un traitement antibiotique sur les mammites subcliniques récemment contractées, (2) d´évaluer l´effet de la durée de la mammite subclinique sur le taux de guérison et (3) d´identifier les facteurs de risque liés à la réussite de ce traitement en lactation

Pour ce faire, un essai clinique a été mené au sein de 39 troupeaux laitiers entre décembre 2006 et mai 2008 : il s´agissait de troupeaux Holstein, de plus de 50 vaches (88 vaches en moyenne) avec une incidence de mammites subcliniques supérieure à 10% (moyenne cellulaire de tank de 231 000 cell/mL) (moyenne de production laitière 305 jours de 8700 kg).

Au sein de ces troupeaux, les vaches présentant une élévation des CCS (après deux mois à taux faibles) faisaient l´objet d´un prélèvement de lait pour recherche de pathogènes majeurs et SCN (staphylocoques coagulase négative). En cas de culture positive avec une valeur de CCS > 100 000 cell /mL), la vache concernée était intégrée aléatoirement au sein d´un premier essai clinique, dans un des 2 groupes testés (antibactérien vs rien). Le choix de l´antibactérien se faisait selon les habitudes de l´éleveur. Par la suite, les vaches non traitées qui avaient un second épisode de CCS élevée et dont les analyses bactériologiques dans le lait s´avéraient positives pour un staphylocoque (S. aureus ou SCN) étaient assignées aléatoirement au sein du deuxième essai, soit dans un lot traitement antibiotique, soit dans un lot absence de traitement.

Au final, ce sont 704 vaches (176 traitées et 528 contrôles) et 253 vaches (107 traitées et 96 contrôles) qui ont été enrôlées respectivement dans l´essai 1 et 2.

La guérison bactériologique a été déterminée par l´absence de germe sur deux contrôles consécutifs et les résultats de numérations cellulaires ont été suivis (vaches et quartiers ont été analysés).

Il en ressort :
Les quartiers traités avaient une guérison bactériologique supérieure par rapport aux quartiers non traités, quel que soit le pathogène et le moment du traitement. Une guérison légèrement meilleure a été notée pour les mammites traitées plus tôt pour S. aureus.

Taux de guérison bactériologique des quartiers infectés dans les essais 1 et 2.

Pathogène

Essai 1

Essai 2

Lot témoin

Lot traité

Lot témoin

Lot traité

% guérison bactériologique

% guérison bactériologique

% guérison bactériologique

% guérison bactériologique

S.aureus (ensemble)

18.8 *

60.9

14.9 *

45.8

S.aureus penicilline sensible

21.9 *

64.7

8.8 *

43.2

S.aureus penicilline résistant

8.6 *

50.0

30.8

54.6

SCN

29.2 *

78.8

41.8 *

73.5

Strep. uberis

40.3 *

65.2

 

 

Strep. dysgalactiae

32.0 *

79.0

 

 

Strep. agalactiae

6.3 *

100.0

 

 

Autres strepto

52.4 *

90.0

 

 

E. Coli

61.5 *

100.0

 

 

*Les taux de guérison bactériologique des quartiers du lot témoin différent significativement de ceux du lot traité, au sein de l´essai mené (P < 0.05)

A la vache, la guérison cellulaire a été observée dans 66% des vaches traitées contre 41% des contrôles dans l´essai 1 et 55% des vaches traitées de l´essai 2 contre 23 % des contrôles. Concernant la guérison cellulaire par quartier les résultats sont dans le tableau suivant. Il en ressort une guérison plus forte pour les mammites à plus faible CCS avant traitement.

Numérations cellulaires ( x 1000 cell/mL) des quartiers selon les groupes et le moment de détection de la mammite (essai 1 ou 2) - Dans l´essai 1 : ensemble des résultats avec staphylocoques et streptocoques autres qu´agalactiae. Dans Essai 2, uniquement résultats de staphylocoques pris en compte.

Jour

Essai 1 (1ère valeur CCS élevée)

Essai 2 (2nde valeur CCS élevée)

Lot témoin

Lot traité

Lot témoin

Lot traité

Guérison

Echec

Guérison

Echec

Guérison

Echec

Guérison

Echec

-7

397 (a)

514 (a)

464 (a)

1042 (a)

331(a)

679 (a)

449 (a)

668 (a)

21

260  (b)*

482 (a)

84 (b)

430 (b)

351(a)*

709 (a)

91(b)

461 (a)

(a), (b) : valeurs au sein de la même colonne différant significativement (P < 0.05)

* : les quartiers guéris du lot témoin ont une CCS post-intervention supérieure à ceux du lot traité dans le même essai.

Les facteurs de risque classiquement décrits comme impactant la réussite des traitements ne sont pas ici ressortis, soulignant leur rôle plutôt dans le cadre du traitement d´infections chroniques.

 

Au final, il ressort de cette étude que le traitement des mammites subcliniques en lactation, quel que soit le moment du traitement (première ou deuxième élévation en CCS) est associé à une meilleure guérison cellulaire et bactériologique. Seul le taux de guérison des mammites à S. aureus semble avoir été légèrement meilleur dans le cas d´un traitement dès la première élévation en CCS.

 

Référence :
Van den Borne B.H.P., van Schaik G., Lam T.J.G.M, Nielen M
Therapeutic effects of antimicrobial treatment during lactation of recently acquired bovine subclinical mastitis: two linked randomized field trials - Journal of Dairy Science, 2010, 93 :4034-4044.