Brève Au Cour du Lait Octobre 2008

Effets de l’âge au premier vêlage et de la production laitière en première lactation sur la carrière des vaches laitières.

L’objectif de cette étude était de décrire l’effet de l’âge au premier vêlage et de la production laitière en première lactation sur :

  • Le nombre de vêlages durant la carrière de l’animal
  • La production laitière lors des lactations suivantes
  • La longévité
  • Le temps passé en production et l’index de longévité (% de leur vie passé en production)
 

Pour cela, les données de production et de longévité de 442 vaches issues du même élevage (australien) ont été utilisées.
 
Les principaux résultats obtenus ont été les suivants :
L’âge au premier vêlage et/ou la production laitière en première lactation n’avaient pas d’effet sur le nombre total de vêlages au cours de la carrière des animaux
Les animaux vêlant pour la première fois tardivement (après l’âge de 3 ans) étaient ceux qui produisaient le plus en première lactation.
L’indice de longévité était le plus faible pour les génisses vêlant après 3 ans d’âge.
Les animaux vêlant tard (après 3 ans) et dont la production laitière en première lactation étaient importante ont connu les carrières les plus courtes.
Les carrières les plus profitables (avec index de longévité le plus fort) ont concerné les animaux dont la production quotidienne en première lactation n’excédait pas 30 litres/jour.
A l’inverse, aucune des primipares n’ayant produit en moyenne plus de 30 litres/jour n’a connu plus de deux lactations.

Au final, les résultats obtenus rapportent que, dans le contexte de cette étude, l’âge optimal au premier vêlage est de 24 à 30 mois afin d’avoir la carrière la plus longue et une augmentation constante de la production laitière au cours des trois premières lactations. La production laitière moyenne en première lactation étant associée à la carrière la plus longue et la plus profitable était de l’ordre de 25 litres/jour.
La longévité (en jours) était la plus forte pour les animaux ayant vêlé le plus tardivement mais ce sont ceux aussi qui ont eu l’index de longévité le plus bas. Afin de juger au mieux du caractère profitable d’une lactation, la longévité absolue (en jours) est à confronter à l’index de longévité (temps passé en production/longévité).

 

Référence :

Haworth et al.: Relationships between age at first calving and first lactation milk yield, and lifetime productivity and longevity in dairy cows. The Veterinary Record. 2008 (162), 643-647.