Brève Au Cour du Lait Septembre 2008

Conséquences économiques d’une infection intramammaire : sont-elles les mêmes pour toutes les vaches ?

L’objectif de cette étude était d’estimer le coût global d’une IIM selon les différentes caractéristiques des animaux atteints (production laitière, rang de lactation, stade de lactation, gestante ou non, possibilité de renouvellement et prix du lait).

 

Pour cela, un modèle de simulation a été mis au point permettant de faire varier différents paramètres (pourcentage d’IIM traitées, caractéristiques des vaches) sur la base de données issus de 5 grands troupeaux (moyenne de production annuelle par vache aux environs de 11500 kg).

L’impact économique moyen des IIM dans les troupeaux étudiés a été estimé à 45€ par vache présente et par an. L’impact économique moyen d’une mammite a été estimé à 113€ qui se décomposaient en 81€ de pertes (production laitière moindre, lait non commercialisable, mortalité) et 32€ de coût de traitement.

Le coût de ces IIM différait selon les caractéristiques des vaches. Ainsi, tandis que le coût était négligeable (moins de 2€) pour des animaux dont la réforme était prévue (pour un autre motif que la mammite), ce coût était énorme chez les primipares à fort potentiel de production (plus de 255€). Le coût d’une IIM est fortement influencé par le prix du lait : en effet, le coût varie dans les mêmes proportions que celui-ci (un prix du lait 20% en hausse augmente le coût d’une IIM de 18%, tandis qu’un prix en baisse de 20% diminue le coût d’une IIM de 17%).

Au final, les résultats confortent la place prépondérante des pertes dans l’impact économique négatif d’une IIM en comparaison aux coûts bien plus faibles. Les résultats confirment également que le coût varie fortement selon la population affectée (primipares, multipares, forte productrice, stade de lactation…) et le prix du lait dont les variations se répercutent de façon quasi proportionnelle.

 

Référence :

Bar et al.: The cost of generic clinical mastitis in diary cows as estimated by using dynamic programming. Journal of Dairy Science. 2008 (91), 2205-2214.