Brève Au Coeur du Lait
Juillet 2012

 

Y-a-t-il une association entre la concentration en certains métabolites sanguins et la survenue de maladies en début de lactation ?

L´objectif de cette étude menée aux USA et au Canada était d´étudier l´association entre la concentration en différents métabolites sanguins et la survenue de maladies en début de lactation, et ce dans des élevages avec des conduites différentes.

Pour ce faire, 55 élevages laitiers (Prim´Holstein), volontaires ont été sélectionnés. Au sein de ces élevages, des visites hebdomadaires étaient réalisées pour prélever un échantillon de vaches. Le nombre de vaches suivies par élevage a été déterminé afin de permettre de mettre en évidence des différences d´incidences de maladies d´au moins 4% sur la base d´augmentation des concentrations en métabolites d´au moins 5%. De fait, une trentaine de vaches étaient ainsi sélectionnées dans chacun des troupeaux. Au final, ce sont 2365 vaches qui ont été incluses dans l´étude.

Les animaux étaient inclus dans les 10 jours précédant le vêlage et étaient ensuite suivis une fois par semaine durant 3 semaines post-partum. A chaque visite, l´existence de maladies était notifiée et des prélèvements sanguins réalisés pour doser :

  • La concentration en Acides Gras Non Estérifiés (AGNE)
  • La concentration en BétaHydroxyButyrate (BHB)
  • La concentration en calcium

L´objectif était d´évaluer

  • l´aspect prédictif des concentrations pré-partum sur le risque ultérieur de rétention placentaire et de métrite
  • l´aspect prédictif de ces concentrations en pré et post-partum sur le risque de survenu de déplacement de caillette.

La sensibilité et la spécificité de ces mesures pour différents seuils ont été estimées.

Il en ressort que :

  • Les vaches avec une concentration en AGNE ≥0.3 mEq/L avaient presque 2 fois plus de risques d´avoir une rétention placentaire et une métrite (OR 1.8)
  • La combinaison d´une concentration en AGNE ≥0.5 mEq/L avant vêlage et =1 mEq/L après vêlage avec une calcémie post-partum = 2.2mmol/L était associée à un risque accru de déplacement de caillette (risque environ 3 fois supérieur).
 

Au final, une concentration élevée en AGNE dans la semaine) précédant le vêlage est associée à un risque augmenté de rétention placentaire, de métrite (confirmant le lien entre déficit énergétique et troubles de l´immunité) et de déplacement de caillette. De même des concentrations « faibles » en calcium en post-partum immédiat étaient associées à un risque plus élevé de déplacement de caillette (l´hypocalcémie étant bien connue comme facteur de risque d´atonie de caillette, nécessaire à son déplacement). Le dosage du BHB ne semble pas très informatif sur cette période (trop peu sensible).

 

Référence :
Chapinal N., Carson M., Duffield T.F., Capel M., Godden S., Overton M., Santos J.E.P., Leblanc S.J.
The association of serum metaboliters with clinical disease during the transition period - Journal of Dairy Science, 2011, (94) :4897-4903