Brève Au Cour du Lait Juin 2008

Facteurs pouvant affecter la qualité du colostrum dans les élevages laitiers norvégiens.

L’objectif de cette étude norvégienne était d’évaluer la qualité du colostrum (sur la base de leur teneur en IgG) et d’identifier les facteurs de risque associés à une faible teneur en IgG. Pour cela, le colostrum (prélevé lors de la première traite après vêlage) de 1250 vaches a été analysé, la teneur en IgG ayant été calculée par technique d’immunodiffusion. Différents facteurs de variation de la teneur en IgG ont été investigués : parité, saison de vêlage, concentration en cellules somatiques et facteur élevage.

 

La concentration en IgG retrouvée a varié de 4 à 235 g/L avec une valeur médiane de 45g/L (pour un objectif classiquement défini à 50g/L). Plus de la moitié des bovins inclus dans l’étude avaient un colostrum de qualité inférieure à la norme.

Teneur en IgG en g/L

Centile 1

Quartile 1

Médiane

Quartile 3

Centile 9

23.1

31.4

45

63.6

91.6

Parmi les facteurs de variations étudiés, les résultats suivants ont été observés :

  • teneur en IgG plus faible chez les vaches en deuxième lactation, et teneurs les plus élevées observées chez les femelles en troisième lactation et plus
  • teneur en IgG plus élevée pour les vaches vêlant en période estivale
  • les vaches ayant une concentration en cellules somatiques élevée après vêlage avaient un colostrum de moins bonne qualité
  • l’effet élevage était important.

Au final, les faibles teneurs en IgG observées sont en faveur de la mise en place de programmes d’amélioration de la qualité du colostrum afin d’assurer une santé optimale du veau nouveau-né. Les veaux issus des premières et deuxièmes lactations sont particulièrement concernés (constituer une banque de colostrum avec du colostrum de multipares >3) et la maîtrise des infections intra-mammaires peut être un des éléments de l’amélioration de la qualité des colostrums.

 

Référence :
Gulliksen et al. : Risk factors associated with colostrum quality in Norwegian dairy cows. Journal of Dairy Science. 2008 (91), 704-712.