Brève Au Coeur du Lait Mai 2011

Quels sont les germes pathogènes retrouvés lors de mammites cliniques de primipares et de multipares  et chez les génisses en péripartum ?

 

 

L’objectif de cette étude menée en Allemagne était d’investiguer le lien potentiel entre le niveau, la nature des infections intra-mammaires et des mammites cliniques et la nature des agents pathogènes retrouvés chez les vaches selon leur rang de lactation (primipares et multipares) dans un même troupeau. Ainsi, les auteurs cherchaient à comparer la prévalence des différentes bactéries dans les infections intra-mammaires des génisses au vêlage et dans les mammites cliniques des primipares et des multipares.

 

Pour ce faire, les éleveurs de 10 élevages laitiers (d’en moyenne 700 vaches de production moyenne comprise entre 7800 et 10500 kg par an) ont collecté durant 1 an des échantillons de lait sur tout animal présentant dans le premier mois de lactation une mammite clinique (basé sur l’inspection principalement et la palpation de la mamelle) et ont réalisé des prélèvements de « lait » des primipares (dans la limite de 5 par semaine) principalement durant les 48 premières heures post-partum (mais aussi quelque uns dans la semaine précédant la mise-bas et dans les 3 à 7 jours post-partum ). Chaque échantillon a fait l’objet d’une analyse bactériologique.                     Les relations potentielles entre certains facteurs (troupeau, parité, saison, localisation du quartier- avant, arrière-) et l’isolement des agents pathogènes, la prévalence de ces agents pathogènes dans les 3 groupes d’échantillons ont été étudiées.
Au final,

  1. 7617 échantillons de lait de quartiers « non atteints de mammite clinique »issus de génisses ont été collectés dont environ 700 ont été considérés contaminés et exclus de l’étude (9.2%).
  2. 811 échantillons issus de mammite clinique de primipares, dont 60 ont été considérés contaminés et exclus de l’étude (7.4%).
  3. 621 échantillons issus de mammite clinique de multipares, dont 47 ont été considérés contaminés et exclus de l’étude (7.2%).

Le groupe d’agents pathogènes le plus prévalent dans les échantillons de lait issus de primipares sans mammite clinique en péripartum a été les staphylocoques coagulase négative (46.8% des isolements). Puis, ont été isolés sur ce type d’animaux (génisses sans mammites cliniques en péripartum) des streptocoques (12.6% des isolements), des coliformes (4.7%) et Staphylococcus aureus (4.0%). 33% des échantillons se sont révélés négatifs sur le plan de l’analyse bactériologique, avec une grande variabilité entre troupeaux (12.0 à 46.4%).
Concernant les germes retrouvés lors de mammites cliniques, les principaux résultats sont résumés dans le tableau suivant :

Résultats des analyses bactériologiques menés sur les quartiers de primipares (P) (n=751) et de multipares (MP) (n=574) atteints de mammites cliniques (en %)


Résultat

Moment d’occurrence de la mammite clinique post-partum

0-2j

3-7j

8-30j

> 30j

P

MP

P

MP

P

MP

P

MP

N=506

N=85

N=60

N=41

N=94

N=157

N=91

N=286

Négatif

20.6

17.6

11.6

12.2

33.0

18.5

19.8

21.7

SCN

33.2

20.0

31.6

14.6

10.6

14.7

9.9

16.1

S. aureus

10.9

14.1

8.3

24.4

8.5

5.7

7.7

12.2

Coliformes

8.7

5.9

6.7

12.2

8.5

17.2

23.1

13.3

Strept. Spp

9.3

18.8

10.0

7.3

14.9

17.8

5.5

15.0

Strepto. Agalactiae

0.6

5.9

0.0

0.0

0.0

0.0

0.0

0.0

Strepto. Dysgalactiae

16.0

10.6

16.6

12.2

4.3

0.6

7.7

6.6

Strepto. Uberis

6.1

11.8

6.7

17.1

14.9

19.1

16.5

16.1

Arcanobacterium pyogenes

5.7

8.3

16.6

0.0

3.2

4.5

1.1

1.7

Levures

0.0

0.0

0.0

0.0

4.3

2.6

4.4

0.4

Autres

8.9

8.3

6.6

14.6

11.7

10.2

8.8

8.7

La prévalence des SCN a été légèrement inférieure en hiver (octobre-mars) par rapport à l’été (avril-septembre) dans les 3 types de prélèvements (45 v. 49% et 25 v. 30% chez les primipares sans et avec mammites cliniques respectivement et 16 v. 17% chez les multipares atteintes de mammites cliniques).

Au final, les résultats de cette étude confirment des résultats précédant faisant état d’une très forte différence de prévalence des différents germes pathogènes entre troupeaux.
Les résultats confirment la très forte prévalence de SCN sur les génisses au vêlage.
Dans les 10 troupeaux ; les SCN ont représenté le groupe de bactéries le plus prévalent dans les échantillons collectés sur des primipares sans mammite clinique en péripartum.   Derrière les SCN, les streptocoques étaient les plus fréquents, notamment en hiver et parmi les streptocoques, Streptococcus dysgalactiae le plus fréquemment isolé chez les primipares.
Les coliformes, détectés principalement dans les quartiers atteints de mammites cliniques (risque de 2 à 7 fois plus élevé) ont surtout été retrouvés en été.
La prévalence de Staphylococcus aureus a été plus élevée dans les quartiers atteints de mammites cliniques que non atteints ; la prévalence plus élevée de ce germe dans les quartiers de mammites cliniques de multipares par rapport à celle des  quartiers de mammites cliniques de primipares n’a pas été significative.

Au sein d’un troupeau, la prévalence de mammites cliniques à S. aureus  chez les primipares a été corrélée positivement à la prévalence de mammites cliniques à S. aureus chez les multipares.
De même, en intra-troupeau a été mise en évidence une corrélation positive des prévalences mensuelles de Streptococcus dysgalactiae pour les 3 groupes d’échantillons. Les auteurs indiquent comme explications potentielles  l’hypothèse que les génisses puissent héberger dans leurs quartiers Str. dysgalactiae  et que les primipares contaminent les multipares lors de la traite, et un rôle potentiel d’une transmission par les mouches (en cohérence avec un nombre plus important de mammites cliniques à Str.dysgalactiae en été)
Lorsque les échantillons de lait de quartiers non mammiteux contenaient un germe pathogène majeur (coliformes, S. aureus, streptocoques), ces mêmes germes ont été retrouvés lorsque ces mêmes quartiers faisaient une mammite clinique ultérieurement dans 2 cas sur 3.

 

Référence :
Tenhagen, B.A, Hansen, I, Reinecke, A, Heuwiese, W : Prevalence of pathogens in milk samples of dairy cows with clinical mastitis and in heifers at first parturition -Journal of Dairy Research2 009, 76 (2): 179-187