Brève Au Coeur du Lait Mai 2010

Epidémiologie des infections intra-mammaires subcliniques à SCN.

L’objectif de cette étude menée en Suède était d’évaluer la fréquence et l’implication des différentes espèces de staphylocoques coagulase négative (SCN) dans les infections intra-mammaires subcliniques de la vache laitière. Pour ce faire, le lait des quartiers de près de 580 vaches issues de 11 troupeaux a été soumis à analyse (bactériologie et comptages de cellules somatiques -CCS) deux fois à un mois d’intervalle. La taille moyenne (plage de variation) des élevages sélectionnés était de 65 vaches (22 à 112), la production moyenne par vache était de 8 205 kg (6 547 à 9 200) et la moyenne géométrique des comptages en cellules somatiques au niveau du tank était de 257000 cellules / mL (134 000 à 394 000).
A chaque pas de temps, la prévalence des différents germes a été estimée de même que les différentes espèces de SCN. Pour ces dernières, leur influence sur les CCS, la production laitière et le caractère persistant des infections intra-mammaires a été étudié.

 

Au niveau des troupeaux, la prévalence moyenne (plage de variation) des SCN dans les quartiers a été respectivement lors du premier contrôle et du second contrôle de 12% (7.2 à 17.5%) et 11.1% (5.0 à 18.0%). Les isolements de SCN représentaient 72.3% des bactériologies positives au premier contrôle et 79% au second.

Les principaux résultats sont décrits dans le tableau suivant :

Espèce de SCN

%

CMT 1 à 2
(Pas de réaction inflammatoire)

CMT 3 à 5
(Réaction inflammatoire)

Total (%) quartiers infectés persistants

S. epidermidis

32

4

48

52 (58)

S. simulans

18

1

36

37 (76)

S. chromogenes

16

1

28

29 (66)

S. xylosus

13

2

2

 4(11)

S. haemolyticus

8

2

3

 5(22)

S. scirui

3

 

 

 

S. warneri

3

1

2

 3(43)

S. saprohyticus

3

 

 

 

S. hyicus

2

1

2

 3(50)

S. cohnii

1

2

 

2 (50)

S. kloosi

1

 

1

1 (33)

Total

N=271

13

117

130 (48)

2/3 des isolements de SCN correspondaient à 3 espèces : S. epidermidis, simulans et  chromogenes. Près de la moitié des infections intra-mammaires provoquées par les SCN ont été persistantes; et lorsque celles-ci ont été trouvées persistantes, cela était plus fréquemment associé à ces 3 espèces bactériennes. Cela est toutefois à modérer par la durée de la persistance jugée ici (1 mois) mais suggère qu’il pourrait y avoir des différences de virulence et de capacités d’adaptation à l’environnement mammaire entre les différentes espèces de SCN.

Au final, dans cette étude, les résultats n’indiquent aucune différence entre les différentes espèces de SCN et  leur influence sur la production laitière ou les CCS. Si aucune espèce de SCN ne semble préférentiellement rencontrée dans cette étude à certains stades de lactation, il faut noter que parmi les vaches avec des infections intra-mammaires subcliniques; les SCN les plus fréquemment trouvés étaient S. epidermidis pour les multipares et S. chromogenes chez les primipares.

 

Référence :
Thorberg BM, Danielsson-Tham ML, Emanuelson U, Persson Waller K.: Bovine subclinical mastitis caused by different types of coagulase negative staphylococci
-Journal of Dairy Science (2009), 92(10):4962-70.